MoovInter

Francophonie – Candidature rwandaise: de Mélenchon à Le Pen, les critiques se font entendre

Le choix de la France de soutenir la candidature de la rwandaise Louise Mushikiwabo à la présidence de la Francophonie n’est pas du tout du goût de plusieurs personnalités dans le monde qui s’en indignent.

En France, les critiques se sont fait entendre de part et d’autre du spectre politique, portant tantôt sur la politique de Paul Kagame, tantôt sur le caractère anglophile d’un pays qui a choisi l’anglais comme langue d’enseignement dans l’ensemble du système d’éducation en 2009, rétrogradant le français au rang de seconde langue. La dirigeante du Rassemblement national Marine Le Pen a ainsi dénoncé la candidature d’une ministre «qui est violemment anti-française, d’un pays qui a choisi de faire de l’anglais sa langue d’enseignement, sa langue d’administration, qui a tourné le dos au français».

---Publicité---

Incompréhensible et injustifiable

Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, le président de Debout la France et député de l’Essone Nicolas Dupont-Aignan, avec les sénateurs Jean-Louis Masson, Christine Herzog (Moselle) et Claudine Kauffmann (ex-FN) jugent pour leur part «incompréhensible et injustifiable» ce soutien de Paris à Louise Mushikiwabo. «Paul Kagame a désigné notre pays comme bouc émissaire de l’abominable génocide qui a frappé son pays et accable l’armée française de responsabilités imaginaires», dénoncent les 4 élus. Les élus rappellent en outre qu’en septembre 2011, Louise Mushikiwabo avait déclaré : «L’anglais est une langue avec laquelle on va plus loin que le français. Au Rwanda, le français ne va nulle part.» Ils ajoutent qu’en 2014, elle avait «fait raser au bulldozer le centre culturel français de Kigali». «Quelles belles preuves d’amour envers la France et notre langue !», ironisent les auteurs de la lettre.

Guère plus tendre, Jean-Luc Mélenchon, cité par l’AFP a déclaré en référence au texte publié dans Le Monde en septembre par Charles Josselin, Pierre-André Wiltzer, Hélène Conway-Mouret et André Vallini : «Le régime [rwandais] est si grossièrement anglophile que l’accession de sa ministre des Affaires étrangères à la tête de l’OIF a donné lieu à la publication d’une tribune par quatre anciens ministres français chargés de la francophonie pour s’y opposer.»

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

People

Johnny Hallyday: sa fille Laura Smet dévoile un premier cliché de son mariage

Laura Smet s'est remariée samedi 15 juin 2019 avec Raphaël Lancrey-Javal. Après la cérémonie, la mariée a posté le premier cliché de son mariage religieux. Sur la photo, elle n'était pas avec son mari Raphaël Lancrey-Javal, mais avec son frère David.…

Monde

Libye: les forces de Haftar déclarent avoir tué 12 militants de l’Etat islamique

Les forces de Khalifa Haftar ont affirmé vendredi 14 juin qu'au moins 12 militants de l'Etat islamique avaient été…

Guerre commerciale: la Russie s’oppose fermement à des « combats sans règles »

Moscou est fermement opposé aux guerres commerciales et aux "combats sans règles" dans le commerce international, a…

Instagram: Cristiano Ronaldo fait pleuvoir, les « J’aime » mais pourquoi ?

Auréolé d'une belle fin de saison avec le trophée de la Ligue des Nations sous les couleurs de la sélection…

Mali: le Canada retarde son départ du pays après les massacres

Entre dimanche et lundi 10 juin, des assaillants supposés appartenir à l'ethnie Fulani ont envahi le village rival…

Record des trophées: Al Ahly devant le Barça et le Real

Le FC Barcelone et le Real Madrid sont deux clubs reconnus depuis quelques années pour leur chasse aux trophées.…

CAF : levée de la sanction contre l’arbitre égyptien Jihad Greisha

Suspendu après la finale aller de la CAF (Wydad de Casablanca 1-1Espérance de Tunis) l'arbitre égyptien Jihad…

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus