A la Une Politique

Fatouma Amadou Djibril: « le Président Patrice Talon devait nous féliciter… »

Autorisée par la représentation nationale à être poursuivie devant la Haute Cour de Justice dans une affaire de mauvaise gestion de la filière coton sous le régime défunt, l’ancienne Ministre de l’agriculture a rompu le silence. Face à la diaspora béninoise à Paris, le 13 octobre dernier, Fatouma Amadou Djibril dénonce un acharnement contre les ténors du Parti Fcbe depuis le dernier congrès de Parakou sans manquer de se prononcer sur la gestion de la filière sous ce régime.

 L’ancienne Ministre de l’agriculture, Fatouma Amadou Djibril pense que l’actuel chef de l’Etat, Patrice Talon devait féliciter le régime défunt dans la gestion de la filière coton. Selon elle, il doit avoir l’honnêteté et la gentillesse de reconnaître que le gouvernement d’alors a pu relever la production nationale ces dernières années au grand bonheur des cotonculteurs et autres acteurs intervenant  dans cette filière.

« … L’actuel Président a fait sa fortune sur le coton. Mais quand il est arrivé, il devait nous féliciter», a-t-elle fait savoir lors de la rencontre du Parti Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) avec la diaspora à Paris, le 13 octobre dernier. Elle a, en effet, expliqué que le tonnage national était à 174.000 quand le Président Patrice Talon partait en 2012. Et de 240.000 tonnes au moment où elle a été nommée Ministre de l’agriculture, la production nationale est passée à 350.000 tonnes.

Elle s’indigne également contre la manière dont la filière est gérée sous ce régime en l’occurrence l’exclusion de certains acteurs clés du système. «Mais aujourd’hui, on ne sait pas comment le coton est géré. Même s’ils se lèvent aujourd’hui et disent 1 million de tonnes, c’est ça on connait. Il n’y a plus les agents de conditionnement qui vérifient la qualité du coton. Tous les autres acteurs sont balayés. La Sonapra, les Carder, ceux qui regardent la qualité, ceux qui encadrent nos producteurs, nos paysans, il n’y en a plus. C’est ce qu’on nous déclare qu’on reconnait», regrette Fatouma Amadou Djibril.

A Lire Aussi

Bénin – supposé recrutement de « mercenaires » : les clarifications du parti Fcbe

Benn Michodigni

Bénin – Impasse électorale: Candide Azannaï au domicile de Boni Yayi

Assemblée annuelle de la BID : grosse moisson pour la délégation du Bénin (vidéo)

Modeste Dossou

Bénin: Dr Véronique Tognifodé de l’Union Progressiste ratisse large à Cotonou

Angèle M. ADANLE

Bénin – impasse électorale: un ultimatum de 48h à Patrice Talon

Robert Houngbo

Bénin: la jeunesse dit non à la peur par une grande sortie des étudiants à l’UAC

Cochimau S. HOUNGBADJI

4 commentaires

Valentin 23 octobre 2018 at 12 h 39 min

L’actuel Président a fait sa fortune sur le coton. Mais quand il est arrivé, il devait nous féliciter» Patrice Talon devait féliciter le régime défunt dans la gestion de la filière coton. (,DIXIT Fatouma Amadou Djibril)
On lui parle de mauvaise gestion elle parle de la fortune faite par l’autre ‘dans la filiere du coton. Est ce que c’est de cela qu’il s’agit? Est ce qu’il y a eu mauvaise gestion ou pas au moment ou la filiere etait geree par Mme la ministre . Si vous savez que vous n’y etes pas mele, venez justifier votre innocense .
Mme FATOUMATA, vous aviez gerer la filiere oui ou non? Est ce que vous l’aviez mal ou bien gerer? Venez donc repondre .
Des gens avaient ete accuses a tord dans la gestion du patrimoine nationale . Mais apres justification sans tambour ni murmure ils ont ete acquités. Pourquoi ne veulent ils pas faire comme ceux-la au lieu de chercher a justifier leur forfait par une chasse aux sorcieres qui n’existe nul part. On veut se cacher derriere une toile d’araignée pour se rendre invisible.
Les gens se sont enrichis sur notre dos et ne pouvant pas justifier la source de leur richesse ils commencent par naviguer a vue.
Nous ne sommes pas des politiciens mais plutot des observateurs qui savent qu’un jour viendra ou les gens qui avaient pillé l’economie du pays vont rendre gorge.

Répondre
bagri 23 octobre 2018 at 15 h 40 min

Vraiment madame le ministre vous auriez pu vous taire car la probité, l’honnêteté et la bonne gestion sont des mots qu’on ne saurait vous coller au risque de fâcher les Dieux! J’ai pitié quand je vous entend dire que vous avez rehaussé la production cotonnière vous parlez même de 350 000 tonnes je vous le concède mais le problème c’est qu’on est passé en 2016 à 450 000t, et 600 000t en 2017, donc madame vous comprenez la différence et ceci sans un copec du gouvernement comme subvention de l’État, toute chose qui vous permettait de spolier l’argent du peuple! Tu es de Kandi appelles tes parents ils te diront tout sur le coton! Avec tout ce que vous avez fait dans ce pays avec le coton tu n’as pas honte de sortir de telles sottises? c’est dommage!

Répondre
Seka 23 octobre 2018 at 18 h 55 min

Cette dame éhontée et immorale a manqué une bonne occasion de se taire. Cette bande de pillards, de voleurs qui se donne rendez-vous à Paris pour piailler, aboyer des mensonges. Ils ont volé, fraudé, triché avec arrogance et insolence et aujourd’hui qu’ils doivent rendre
des comptes, ils prennent tous leur statut d’opposant comme un bouclier.
Elle est vraiment sans honte comme nous le savions déjà tous avec ses discours plats et hyper légers. Et dire que cette vulgaire personne a été ministre de notre République! Évidemment, ils avaient tout prostitué et tout le monde pouvait devenir ministre même pour quelques mois. D’ailleurs, ce n’était sue des garçons et filles de courses pour leur roi.
Elle n’a vraiment pas honte!!!

Répondre
la rupture 30 octobre 2018 at 12 h 32 min

Elle aussi a pu sortir du pays? C’est vraiment dommage. Je me demande comment travaillent nos polices des frontières. Elle aussi va écrire à l’OFPRA certainement. La honte. La France est vraiment devenue une poubelle. Il y a de quoi que les peuples européens soient exaspérés, c’est pourquoi les partis extrémistes connaissent de plus en plus des remontées terribles. Tous les dirigeants qui accueillent ces délinquants seront tous balayés. Merkel ayant fait les frais de sa passivité a déjà annonce son départ.

Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus