Sécurité

Cameroun: violente attaque d’une brigade de gendarmerie dans le Nord-ouest

Des soldats camerounais sur les lieux d'une attaque

Les forces de l’ordre camerounais ont essuyé une attaque ce mardi matin quand des assaillants armés ont pris d’assaut une brigade de gendarmerie dans la région du Nord-ouest du pays, rapporte l’agence Anadolu, citant le général Essoh Jules-César, commandant de la gendarmerie de la région.

« L’attaque a été repoussée, car nous avons eu des renseignements annonçant cette attaque qui a eu lieu à 6 heures (heure locale), mardi. Aucun gendarme n’a été tué mais plusieurs terroristes ont été abattus. Nous sommes en train de recueillir leurs corps », souligne le général. L’officier camerounais indique, par ailleurs, que dans une opération menée, lundi, par l’armée dans l’une des bases des séparatistes, plusieurs autres ont été tués. « L’opération ‘Task force’ a mené une offensive, lundi, dans le département de la Menchum où se trouvait une importante base des terroristes. Quinze assaillants ont été tués et le chef traditionnel d’Esu libéré de leurs mains », rapporte le général.

Le général Essoh indique également que « plusieurs armes, des tenues militaires, des boites à pharmacie et des drapeaux de l’Ambazonie » ont été récupérées. Cette crise qui s’aggrave d’avantage, est née en novembre 2016, lorsque des Camerounais d’expression anglophone ont commencé à revendiquer, entre autres, la réduction de la fracture infrastructurelle et la représentativité équitable dans les institutions par rapport aux autres huit régions du pays. Les dialogues initiés par Yaoundé, les arrestations de leaders de la sécession et les multiples actions militaires ne suffisent pas jusqu’ici à faire baisser la tension dans les deux régions anglophones du Nord-ouest et Sud-ouest.

A Lire Aussi

Afrique de l’Ouest: mobilisation simultanée de 7 pays pour stopper les groupes terroristes

Vincent DEGUENON

Libye: le gouvernement de Tripoli appelle l’Algérie à l’aide

Modeste Dossou

Terrorisme: le groupe Etat Islamique revendique sa première attaque en RDC

Modeste Dossou

Libye : la France accusée de jouer double jeu, Tripoli suspend ses relations avec Macron

Modeste Dossou

Libye: le Niger et le HCR apportent leur aide aux civils

Modeste Dossou

Libye : les forces de Haftar attaquées par un groupe armé dans une ville stratégique

Modeste Dossou

1 commentaire

phylo 30 octobre 2018 at 20 h 07 min

Si seulement mes frères francophones pouvaient être comme les anglophones, on changera ce pays en nettoyant tous ces voleurs qui nous ruines la vie depuis 36 ans. 36 ans !!!!!!! 36 ans !!!!!!!!!!! 36 ans !!!!!!!!!!
Vraiment mes frères si on ne le fait pas aujourd’hui, on restera les esclaves de ce gens là. Ils vont dépenser l’argent du pays en occident pendant que les gens n’ont rien pour le déjeuner du matin dans ce pays. 36 ans !!!!!!!! 36 ans !!!!!!!!!! Vraiment c’est le mandat de trop

Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus