Burkina Faso: l’armée subit encore de lourdes pertes dans des attaques au nord

Huit militaires burkinabés ont trouvé la mort dans deux attaques distinctes perpétrées dans la nuit de mercredi à jeudi et jeudi matin dans le nord et l’est du pays, rapporte Anadolu de sources locales concordantes.

« Un détachement de la Gendarmerie nationale basé à Inata dans la province de Soum (nord) a été ciblé, dans la nuit de mercredi à jeudi, d’une attaque d’envergure perpétrée par un groupe de terroristes lourdement armés », indique le ministère de la Défense dans un communiqué publié jeudi et relayé par Anadolu. Le bilan définitif de l’attaque fait état d’un gendarme tué et d’un autre blessé à la jambe, précise le ministère sans donner plus de détails sur l’identité des assaillants.

Par ailleurs, un véhicule militaire a sauté sur une mine, jeudi matin, à Komandjari dans l’est du pays, ont rapporté des médias locaux dont la radio Oméga. Sept militaires ont trouvé la mort dans cette attaque, non encore revendiquée, selon la même source. Le Burkina Faso fait face depuis 2015, à des attaques terroristes récurrentes, notamment dans sa partie nord frontalière avec le Mali où sévissent plusieurs groupes terroristes. Selon un décompte officiel, 238 personnes ont été tuées dans des attaques terroristes depuis avril 2015.

[add_eventon_wv show_et_ft_img="yes" ux_val="4" event_order="DESC" ]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus