Brésil – Présidentielle: la réaction de Neymar à l’élection de Bolsonaro

La victoire de Jair Bolsonaro à la présidentielle brésilienne dimanche, a fait réagir plusieurs footballeurs originaires du Brésil qui se sont réjoui de son élection à la tête du pays. Par contre la vedette incontournable, Neymar a préféré lui, jouer la carte de la prudence sur le sujet.

Jair Bolsonaro est donc le nouveau président du Brésil. Le candidat d’extrême droite, ancien capitaine de l’armée, a reçu tout au long de la campagne le soutien de nombreux footballeurs brésiliens de renom, en activité ou à la retraite. Ronaldinho, Rivaldo, Lucas Moura, Marcelo (de l’OL) et d’autres ont été séduits par les promesses du politicien notoirement misogyne, homophobe, anti-écologiste et pro-violence pour rétablir l’ordre. Bolsonaro n’a toutefois pas réussi à obtenir l’adoubement total de la plus grande des stars auriverdes: Neymar.

“J’espère que la volonté de Dieu sera faite”

L’attaquant du Paris Saint-Germain avait jusqu’ici soigneusement réussi à éviter le sujet et à ne pas passer pour un militant. Dimanche, au sortir de la rencontre entre l’Olympique de Marseille et le PSG (0-2) au Vélodrome, Neymar ne s’est à nouveau pas mouillé. Interrogé sur la victoire de Bolsonaro, l’ancien Barcelonais a joué la carte… divine: “J’étais en train de regarder les résultats de l’élection dans le vestiaire. J’espère que Dieu utilisera Jair Bolsonaro pour aider notre pays. J’espère que la volonté de Dieu sera faite”. Le joueur majeur de la Seleçao n’a donc pas souhaité passer pour un membre de l’opposition et s’est évité un accueil un peu houleux lors de son prochain retour au pays.

Son ancien coéquipier au PSG, Lucas Moura, n’a pas eu la même retenue et s’est fendu d’un message enthousiaste sur son compte Instagram. “Que cela marque le début d’une nouvelle époque, pour que notre pays commence enfin à aller sur le chemin d’une nation plus juste, honnête et prospère”. Certains des opposants politiques de Bolsonaro estiment que les footballeurs comme Lucas ont joué un rôle non-négligeable dans l’arrivée au pouvoir de celui qu’ils craignent voir installer un régime fasciste dans le plus grand pays d’Amérique du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.