--- Publicité---

Bénin – réformes des EPES: désespéré, Alain Capo Chichi supplie Patrice Talon

Le docteur Alain Capo Chichi, président de l’institut Cerco, ne sachant plus à quel saint se vouer a adressé au chef de l’Etat, le président Patrice Talon, un message de supplication par rapport au régime d’agrément des universités privées. En effet, son université ne figure pas dans la liste des établissements privés agrées au Bénin et rendue publique il y a quelques jours sur les réseaux sociaux.

« Mr le Président, en tant que père de la nation, je vous prie de ne pas laisser tuer ce que j’ai construit depuis l’âge de 19 ans : Cerco » a écrit  Alain Capo Chichi à l’entame de sa lettre adressée au président Patrice Talon. Pour lui, Cerco , l’Afrique et sa jeunesse, c’est sa vie et son travail acharné. « On vous a dit que je n’ai pas d’agrément. Ce n’est pas vrai et je vous prie de demander les textes et décrets qui régissent nos établissements » a t-il expliqué au chef de l’etat avant de soumettre les actes officiels qui prouvent que plusieurs diplômes de Cerco sont homologués au niveau du Ministère. A l’en croire, ces actes sont signés des mains du ministre de l’Enseignement supérieur ( pièce 1) en 2015 et le directeur de cabinet en 2016 (pièce 2).

---Publicité---

Aussi, demande t-il au chef de l’Etat de ne pas fermer la première école privée en Informatique du Bénin et de l’espace Cames après que l’institution faîtière, le Cames, ait organisé une compétition que son université a brillamment gagnée. « Cette compétition a rassemblé les écoles publiques et privées des 19 pays de l’espace Cames » va t-il indiquer.

Je vous en supplie , je demande pardon à ma sœur , notre sœur la ministre Attanasso d’écouter les cris de mes étudiants , de mes employés dont certains ont déjà fait 20 ans à mes côtés ».

Dans sa lettre ouverte, Dr Alain Capo Chichi a présenté la liste des prix reçus par ses étudiants cette année. Il s’agit selon lui, de onze prix obtenus en 2018 : 3 prix de niveau mondial, 1 de niveau continental et 7 prix nationaux.

---Publicité---

1 commentaire
  1. Babalao dit

    Koooooooooyi gnan mi gbô même !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

People

Mani Bella: sa choquante exhortation aux spécialistes de « blanchiment de la peau »

Depuis quelques semaines, la chanteuse camerounaise Mani Bella a cessé de se dépigmenter la peau. Ce mardi 18 juin 2019, elle a décidé d'adresser une lettre ouverte aux spécialistes de "blanchiment de la peau". Mani Bella a témoigné son respect…

Monde

Afrique du sud: sous pression, les autorités annulent deux concerts de Koffi Olomidé

Les concerts du célèbre chanteur congolais Koffi Olomidé n’auront pas finalement lieu en Afrique du sud comme…

Côte d’Ivoire: le président sénégalais Macky Sall chez Alassane Ouattara

Le président sénégalais Macky Sall effectue une visite officielle en Côte d'Ivoire du 20 au 22 juin 2019, a annoncé…

Cameroun-Can 2019: Le beau geste de Samuel Eto’o aux Lions Indomptables

L’ancien attaquant des Lions Indomptables du Cameroun, Samuel Eto’o a fait un geste salutaire à l’endroit de…

RDC – assassinat de deux experts onusiens: un colonel de l’armée inculpé

L’assassinat de deux experts de l'ONU en République Démocratique du Congo, Zaida Catalán et Michael Sharp qui…

Coup dur pour Paris Saint-Germain: la FFF et l’UEFA sanctionnent Neymar Jr

La Fédération française de football et l’UEFA ont confirmé leurs sanctions ce mercredi contre la star du Paris…

Côte d’Ivoire: de retour à Abidjan, Henri Konan Bédié est à nouveau sur la brèche

La tension sociopolitique née en Côte d’Ivoire suite aux propos tenus par l’ex président Henri Konan Bédié continue…

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus