Bénin – Assemblée: un directeur relevé de ses fonctions pour une histoire de talisman

La pratique de l’envoûtement dans l’administration publique est l’une des réalités de la société béninoise. Une pratique de charlatanisme qui vient de coûter le poste à un directeur à l’Assemblée nationale.

Une histoire de charlatanisme à l’assemblée nationale a défrayé la chronique la semaine dernière dans les réseaux sociaux. Selon l’information rapportée par le quotidien “MatinLibre”, la polémique a pris corps avec la découverte d’un gris gris au sein du palais des gouverneurs à quelques encablures de la “Radio Hémicycle”. Le colis mystérieux a été découvert dans la matinée du Dimanche 30 Septembre 2018 par la garde républicaine et serait sans doute déposé la veille par un quidam.

Les investigations lancées pour dénicher l’auteur de ce coup foiré a orienté vers un directeur de l’une des institutions d’appui de l’assemblée nationale. Les enquêteurs se sont intéressé à la personne de ce directeur parce que son véhicule serait perçu dans les parages au cours de la période où se serait produit l’acte de dépôt du produit mystérieux. Il a été ainsi interpellé par les responsables en charge de la sécurité au sein de l’assemblée nationale.

Selon les informations rapportées par ce quotidien, le directeur soupçonné d’acte de charlatanisme aurait été purement et simplement relevé de ses fonctions par la première autorité de l’institution parlementaire. Les enquêtes sont actuellement en cours pour établir ou non sa culpabilité et pour rechercher le mobile de cet acte rétrograde, qui était, à une période encore récente, une pratique très courante dans l’administration publique et même dans les sociétés privées.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus