A la Une Politique

Bénin : l’hon Guy Mitokpè précise les raisons de la probable réconciliation Yayi-Azannaï

Boni Yayi et Candide Azannaï

L’annonce de la réconciliation entre Boni Yayi et Candide Azannaï a suscité une polémique au sein de l’opinion. A travers cette réconciliation, certains ont très tôt fait de voir une liaison contre Patrice Talon. Ce dimanche 21 octobre 2018 sur radio Soleil Fm, le député Guy Mitokpè, secrétaire général du parti RE a éclairé l’opinion sur les réelles motivations de ladite réconciliation.

Contrairement à tout ce qui a été dit de part et d’autre, la réconciliation entre Boni Yayi et Candide Azannaï est loin d’être une manœuvre pour combattre le gouvernement actuel. Selon le député Guy Mitokpè cet acte qui se concrétisera dans les jours à venir n’est pas au premier degré un fait politique. A l’en croire, l’initiative ne vient pas des deux personnalités ou de leurs proches.

Il s’agit en effet d’une volonté de certains sages de la République qui ont souhaité que le Président Boni Yayi et Candide Azannaï puissent fumer le calumet de la paix. Parmi ceux-ci, il y a le roi d’Abomey, sa Majesté Dédjalagni Agoli-Agbo, qui de son vivant a joué un grand rôle pour l’effectivité de cette réconciliation. Considérant ces aspects, le député Guy Mitokpè a invité les populations à voir la réconciliation des deux personnalités au delà de la politique.

Toutefois, le secrétaire général du parti Restaurer l’Espoir (RE) n’exclu pas la possibilité que les partis politiques des deux personnalités se donnent la main pour les prochaines élections législatives. Même si cela n’est pas l’objectif de la réconciliation, en politique tout peut arriver. Mais Guy Mitokpè préfère laisser le temps au temps, l’alliance entre le parti FCBE et RE n’est donc pas la raison de cette réconciliation.

A Lire Aussi

Bénin – supposé recrutement de « mercenaires » : les clarifications du parti Fcbe

Benn Michodigni

Bénin – Impasse électorale: Candide Azannaï au domicile de Boni Yayi

Assemblée annuelle de la BID : grosse moisson pour la délégation du Bénin (vidéo)

Modeste Dossou

Bénin: Dr Véronique Tognifodé de l’Union Progressiste ratisse large à Cotonou

Angèle M. ADANLE

Bénin – impasse électorale: un ultimatum de 48h à Patrice Talon

Robert Houngbo

Bénin: la jeunesse dit non à la peur par une grande sortie des étudiants à l’UAC

Cochimau S. HOUNGBADJI

6 commentaires

Ousmane Diawara 21 octobre 2018 at 13 h 27 min

du pipo ! du vent ! du néant ! du vide ! de l’abstrait ! du nul ! Cela montre tout simplement que Candide Azanaï est en perte de vitesse grave ! j’ai honte à sa place . YAYI ne lui pardonnera jamais des mots qu’il l’avait traité million.

Répondre
Ousmane Diawara 21 octobre 2018 at 13 h 27 min

du pipo ! du vent ! du néant ! du vide ! de l’abstrait ! du nul ! Cela montre tout simplement que Candide Azanaï est en perte de vitesse grave ! j’ai honte à sa place . YAYI ne lui pardonnera jamais des mots qu’il l’avait traité million.

Répondre
Arnaud 21 octobre 2018 at 15 h 46 min

Pure comédie
La honte politique

Répondre
Florian 21 octobre 2018 at 17 h 35 min

Cette reconciliation n’est d’autre que de la politique contrairement à ce que Guy à raconter. Pour moi, vu que le parti R.E n’a pas de base il veut profiter de FCBE pour faire une alliance afin d’aller aux prochaines elections non seulement ça il ne dispose par de moyens financier suite au nouveau electoral. Que personne ne trompe personne.

Répondre
Kader 21 octobre 2018 at 19 h 42 min

En politique, tout est possible ! Azanai est-il oui ou non sincère, ni vous ni moi ne le saurons vraiment sans lui accorder le bénéfice ! Sincèrement accordez-lui cela svp car ,une fois encore, tout est possible dans la vie!

Répondre
Valentin 22 octobre 2018 at 14 h 16 min

La réconciliation entre Boni Yayi et Candide Azannaï a suscité une polémique au sein de l’opinion. A travers cette réconciliation, certains ont très tôt fait de voir une liaison contre Patrice Talon. Dixit le député Guy MitokpèGuy
Tant mieux. Que l’honnorable GUY cesse de considerer les lecteurs et observateurs que nous sommes comme des moutons. Mr Azanai ne peut il pas se prononcer lui meme?
N’ayons pas la memoire courte. Si ce n’etait pas la reaction de la population de cotonou en ce jour peut etre que l’homme dont il parle serait aujourd’hui un martyr ou un disparu comme DAGNIVO dont la depouille reste encore introuvable jusquá ce jour.
On nous parle de sa Majesté Dédjalagni Agoli-Agboqui aurait ete l’instigateur de cette union.
Dommage qu’il n’est plus la pour repondre. Si non on allait lui demander s’il aurait pu reunir les deux hommes si l’un etait deja mort. Nous sommes tous des beninois et nous savons que parmis ces deux hommes il y a un qui n’a pas peur de voir l’autre disparaitre. Il y a un qui n’accepte pas qu’on lui tient tete. Ces deux n’ont pas la meme ideologie ni les memes pensees. Que vont ils gagner en se reunissant et pour faire quoi? ??? . Qui donc peut donc repondre a cette question si ce n’est pas l’un d’eux
Que l’on cesse de se cacher la verite. Mon Honnorable gardez vous de justifier l’injustifiable surtout que les concernes sont encore vivants et peuvent mieux s’exprimer.
Nous aimons AZANAI et nous allons toujours l’aimer a cause de ces idees progressistes. Il aurait pu faire chemin avec son frere TALON, mais il a dit non pour des raisons non encore elucidees. Derriere cette union est cache ce que les beninois attendent pour voir

Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus