Bénin – Formation de blocs politiques: le PRD prend ses dispositions pour ne pas disparaître

La réforme du système partisan prend progressivement corps. Les partis politiques contraints d’aller vers la création de grands ensembles politiques, se rejoignent pour la formation des blocs. Au niveau de la mouvance, les partis politiques ont accepté se fondre dans l’un des deux blocs. Cette adhésion, au delà d’une simple alliance, est un contrat pour mettre fin à l’existence des partis durant 10 ans. Le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) a signé le document, mais ne compte pas disparaître.

“Le PRD ne disparaîtra pas”, a martelé Parfait Ahoyo , invité sur l’émission “Sans langue de bois” ce dimanche 28 octobre 2018. Cette déclaration vient confirmer les résolutions du congrès extraordinaire du parti tenu le samedi 27 octobre 2018. En effet, le Conseil National et le Congrès extraordinaire ont approuvé les négociations en cours pour la fusion du PRD avec d’autres partis dans le cadre de la création du bloc “Le Républicain”.

Mais dans le même temps, le Conseil national met l’accent sur le respect rigoureux des dispositions statutaires du parti, notamment les articles 85 et 86. En effet, l’article 85 stipule que les décisions de fusion doivent faire l’objet d’un protocole d’accord écrit, et ne sont effectives qu’après leur validation par le Conseil national. L’article 86 en ce qui le concerne, précise ce qui suit : la décision de fusion “ne peut pas entraîner la dissolution du PRD, qui conserve ses attributs, son patrimoine et son autonomie organisationnelle et fonctionnelle, excepté ceux concédés, et peut constituer un courant à l’intérieur de la nouvelle formation”.

Face à ces observations du Conseil national, la Direction Exécutive Nationale (DEN) a promis veiller aux respects des dispositions concernées. Mais en attendant, elle invite les structures existantes du parti, ses cadres et ses militants à mettre leur force de mobilisation et leur expérience du terrain au service du nouveau parti qui sera créé, afin qu’il devienne d’emblée un des plus grands partis politiques du Bénin.

1 commentaire
  1. Amelagbe dit

    La ”réforme “ du systeme partisan est une vaste escroquerie pour permettre aux clubs électoraux de légalement détourner l’argent des contribuables, notre argent et se le partager…
    Led club électoraux honteusement appelés partis dans le passé vont se faire rebaptiser courants et les alliances électorales passées rebaptisées bloc et affublées du nom de partis..,
    Une farce tragi comique cherchant à pérenniser le main du clan Talon sur le pouvoir sans qu’il ait à financer sur finds propres
    Une honte pour ces vieux politiciens comme Hagbe et le renard de Djakotome qui ont perdu toute dignité!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus