Bénin: deux agents de santé d’un centre illégal déposés en prison

Une aide soignante et un anesthésiste ont été épinglés et déposés à la prison civile d’Abomey par la commission de contrôle de la mise en oeuvre de la réforme d’assainissement du secteur de la santé par la fermeture des centres de santé illégaux.

La commission de contrôle et du suivi du respect de la décision du gouvernement du président Patrice Talon quand aux respects des conditions d’exercice en clientèle privée vient encore de mettre la main sur deux individus exerçant illégalement la profession d’agent de santé. En effet, dans la phase répressive lancée par le régime du « Nouveau départ » pour la fermeture des centres de santé illégaux et contre l’exercice illégal en clientèle privée des agents de santé dans la fonction publique, une aide-soignante et un anesthésiste ont été épinglés et déposés à la prison civile d’Abomey. Selon l’information rapportée par abp, l’équipe de suivi et de contrôle du respect de la mesure gouvernementale a, au cours de ses descentes inopinées sur le terrain attrapé en flagrant délit , une aide soignante et un anesthésiste surpris en plein traitement médical dans un cabinet de soin illégal à Djidja.

--- Publicité---

Interpellés par l’équipe de contrôle et présentés au procureur de la république, les deux agents de santé en exercice illégal de la profession sont déposés à la prison civile d’Abomey. Selon les membres de la mission de contrôle et de suivi, les agents concernés ont été suffisamment sensibilisés sur l’illégalité de leur activité et les peines qu’ils encourent s’ils continuent d’exercer dans les mêmes conditions la profession.  Mais malgré les injonctions pour se mettre en règle, ces agents continuent nuitamment d’administrer des soins à des patients. C’est au cours de l’un de ces exercices illégaux qu’ils ont été interpellés.

Pour les membres de la commission de suivi et de contrôle et le préfet du département du Zou, la veille sera renforcée pour que la réforme aboutisse et que le secteur santé retrouve ses lettres de noblesse.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus