Komi Koutché: « Les croissances qu’on nous annonce aujourd’hui sont de fausses croissances »

L’ancien argentier national sous le président Thomas Boni Yayi n’est pas convaincu de la gouvernance sous le président Patrice Talon. Pour lui, il est peu probable que le régime apporte la croissance économique car, tous les chiffres de croissance annoncés sont de faux chiffres.

Le ministre Komi Koutché est resté droit dans ses bottes pour apprécier la gouvernance sous le régime du président Patrice Talon. Pour lui, la croissance économique tant annoncée n’est pas au programme et aucun indicateur sérieux ne présage un lendemain économique meilleur pour ce régime. Pour l’ancien ministre des finances, le régime du “Nouveau départ” doit cesser de prendre pour bouc émissaire le régime précédent pour justifier son échec. A le croire, même si le régime du changement a été un ouragan qui a ravagé le Bénin, en trois ans, le régime actuel doit être en mesure de faire quelques chose pour remonter la pente.

Je dois avouer que la conjoncture est difficile. Mais un gouvernement est élu pour apporter des solutions à la conjoncture. Je vois certains honteusement dire Yayi Boni a laissé un grand trou c’est pourquoi on est à ce niveau là. Mais c’est honteux. Même si les dix ans de Boni Yayi avait été une inondation qui a ravagé tout le Bénin et que depuis trois ans le gouvernement n’est pas capable de donner ne serait ce qu’un début de réponse, c’est que ce gouvernement est incompétent.”

Komi Koutché

Prenant l’exemple du président-Maire Nicéphore Soglo, l’ancien directeur du fonds national  de la micro finance (fnm) a rappelé l’exploit réalisé par ce premier président de l’ère du renouveau démocratique alors que le pays sortait presque d’une situation de cessation de payement des salaires. ” Soglo a hérité d’un Bénin totalement par terre. En quelques années seulement, il avait commencé par donner du sourire aux populations. En Haïti, un simple artiste  a pris le pays sorti de la catastrophe que vous avez connu il y a quelques années; il n’a pas fait 6 mois avant de commencer à donner le sourire aux haïtiens”,  a donné en exemple, l’ancien ministre des finances pour qui, si un Boni Yayi qui a laissé un pays avec une croissance de 5,4% au moins avec des programmes sociaux qui ont eu leur impact, “on vient 3 ans après dire que le repas n’est pas encore cuit..”, cela signifie qu’on est incompétent pour apporter des solutions. “Moi je pense que le président Talon pour la durée de son mandat peut faire quelque chose pour le Bénin. Mais il a besoin de laisser tomber les paisibles populations que nous sommes pour faire son travail.” indique t-il.

[su_heading size=”17″] À lire aussi : Komi Koutché: « Je suis l’expression concrète de ce qu’on appelle acharnement » [/su_heading]

Pour lui, ce qui s’observe n’augure rien de bon du point de vue croissance économique. A le croire, les chiffres qui sont annoncés par ci par là comme des chiffres de croissance économique sont de faux chiffres. Il se dit prêt à se confronter à tous les économistes du régimes que la croissance économique ne sera pas au rendez-vous au cours du mandat en cours. “Quand on parle de croissance économique, moi je ne vois d’où est ce que la croissance peut venir”, affirme haut et fort Komi Koutché qui se dit être prêt à un débat contradictoire avec quelque économiste. 

“La croissance qu’on nous annonce, pour moi, c’est une fausse croissance. Ils n’ont qu’à me démentir en publiant les chiffres. Qu’ils publient les notes de conjonctures et qu’ils nous disent quelle est l’activité économique qui marchent aujourd’hui au Bénin et qui sont ceux qui mènent cette activité là”  Les opérateurs économiques ont la peur dans le ventre. Les investisseurs étrangers ont la peur dans le ventre….La croissance là est crée par qui? La valeur ajoutée, c’est le secteur public qui crée ça.” a t-il laissé entendre.

10 commentaires
  1. ALLOMANN dit

    On voit bien que Komi Koutché a besoin de retourner à l’école (comme il le fait en ce moment) pour comprendre ce qu’on appelle croissance économique et le lien qui peut être fait, par exemple actuellement, entre la production record de coton et le taux de croissance au Bénin… En son temps, son sport favori est le détournement des finances publiques (des milliards détournés et entreposés dans son domicile à Banté et faussement présentés comme des fonds de campagne, organisation de concours frauduleux où le village de Bantè seul s’est adjugé 100 admis au concours de la douane, détournement des fonds destinés à la production de coton, l’Assemblée Nationale, ICC Services et j’en passe…) Personne n’a le temps de discuter de croissance avec toi……

  2. THOMAS dit

    ET POUTANT IL A RAISON ! VOUS VOYEZ LA CROISSANCE OU VOUS ?

  3. ALLOMANN dit

    @Thomas, on se rend compte que vous avez les mêmes oeillères que Komi Koutché. La croissance ne se voit pas de façon spontanée..Elle se mesure, s’apprécie et le ressenti est plus évident pour ceux qui travaillent..à l’instar des cotonculteurs qui ont engrangé cette année presque 100 milliards de recettes… La croissance ne peut être ressentie par les fonctionnaires paresseux, véreux et corrompus qui se gavaient de multiples primes auxquelles ils n’avaient pas droit et que Talon a justement supprimées…Faites tourner un peu vos méninges…

    1. Amelagbe dit

      Il n’y a vraiment pas d’équipe pavoiser avec 5,59% de croissance en 2017 et 3,97 en 2016…
      En son temps Yayi faisait 7,19 en 2013 et 6,35 en
      2014 ( source banque mondiale) , 6% étant le minimum à partir duquel on peut espérer toucher au niveau de pauvreté…
      Alors que les Kléber prétentieux revotent leur copies!

  4. Azéglo Mawutô dit

    Toi aussi tu ne vois que coton, combien de Beninoi cultive le coton et toi tu ne fait que chanter le coton, les Beninois ne vie pas seulement du coton. Si pendant deux ans et demi vous n’avez rien faire du concret il faut alors regarder un peu en arrière. Il n y a rien qu’ont peu touché avec le doigt pour dire que la rupture a fait. Alloman, ne regarder pas seulement la position où bien l’a où tu est aujourd’hui et laisser la vérité à côté, ce temps aussi va passé bientôt. Dit la vérité à ton patron soit disant président de la République d’écouter le peuple de ne pas suivre bêtement les députés et ces conseillers qui ne veux pas finir la politique dans les vies, mais la politique va leurs laisser un jour car ils font trop de mal à la population Beninois. Dit moi ce que la rupture a fait pour soulager le peuple ? Non il n y a pas, c’est dommage.

  5. Azéglo Mawutô dit

    Allomann, tu ne vois que coton ? Et tu n’a pas honte de dire ça. C’est dommage que les Beninoi ne vie que ça aujourd’hui. C’est le coton seul qui va nourrir tous les Beninoi ? On parle tu parles du coton combien de canti toi as cultivé ?parlons des choses concret et laisser la politique. Le Président a intérêt à écouter son peuple qui l’a élu et oublier les kléblés qui sont à côté pour rien que les poches. Le peuple d’abord. Montrer moi quelque choses que la rupture à fait pour soulager le peuple, les investisseurs ne font que fuir le pays.

  6. amelagbe dit

    Jusqu’ici les meilleurs taux de croissance affichés par le gouvernement Talon sont de
    5,59 en 2017
    3,96 en 2016
    Les meilleurs obtenus par Yayi sont de
    7,19 en 2013
    6,35 en 2014
    Source Banque mondiale

    Après avoir décrié la gouvernance Yayi ( que nous ne louons pas) détruit des pans entiers de l’economie Informelle, accapare pour lui et son clan des pans entiers de l’economie Formelle, le résultat est la, Talon ne fait pas mieux que Yayi et
    Pire il étouffe la démocratie, opprime les travailleurs et creuse l’inegslite Sociake

  7. ALLOMANN dit

    M. Amelagbe, je peux vous concéder, à la limite, que le gouvernement Yayi a pu obtenir les taux de croissance que vous évoquez. Mais cela à servi à quoi, si ce ne sont les détournements, le gaspillage des ressources publiques dans des scandales innombrables dont je vous liste ici quelques uns: 25 milliards dans la lagune de Porto Novo pour la construction de l’Assemblée Nationale, 45 milliards pour la centrale fantome de Maria Gletta, 150 milliards escroqués aux populations par ICC SERVICES en complicité avec Yayi Boni, près de 40 milliards pour les soi disants logements sociaux de Ouegbo à Lokossa….les concours frauduleux où les admissions sont vendues à 10 millions chacune….en voulez vous encore…..?????

    1. amelagbe dit

      Alloman
      Voulez vous des chiffres ?
      Sur les trois premiers mois de son gouvernement, le president Talon a soustrait 40 Milliards de nos francs au Tresor public pendant que des centaines de creanciers de l’Etat attendaient et attendent toujours leur paiement !
      Le ministre qui a preside a Maria Gleta, Sacca Lafia , est toujours au gouvernement !
      Le dirigeant qui a preside au scandale des logement sociaux a Abomey Calavi ( Bethsael ) pour lesquels le gouvernement avait donne sa garantie a des preteurs du Golfe est aujourdhui ambassadeur de Talon en Chine !
      Dans ce pays, la chose la mieux partagee, c’est le pillage de deniers publics.
      S’agissant du chantier de l’assemblee, vous oubliez de citer tous les deshonorables qui ont cree des societies fantomes pour sucer la “betes” et qui aujourdhui sont reunis dans le soit disant BMP…

  8. sossa Moïse dit

    Toi Allomann je ne sais quoi ,qui défend la rupture…dit tu as surrement une place là.Moi je ne défend personnes, mais quand les chiffres parlent ont à pas besoin d’étudier à l’université de Sorbonne pour le savoir.Aucun régime n’est parfait,ni aucun chef d’État d’ailleurs.Après la fin du premier mandat du régime dictatorial, de notre vénéré chef d’État,chef des armées le général Mathieu kerekou comment était notre économie ? Et après le mandat de nicephore soglo comment était notre économie ? Et enfin ,après les 10ans de retour du général comment était notre économie ? tu ne vas quand même pas me dire que yayi à laisser plus de pente au gouvernement de la rupture que la laisser son aîné ? Est-ce que le coton seul peut apporter la croissance économique ? et les autres secteurs d’activités ? le secteur informel base de notre économie est-il toujours bien portant ? les bailleurs de fond sont-ils toujours prêts à nous venir secour ? est-ce qu’il y a aujourd’hui un plan de développement plus meilleure que celui du docteur Boni yayi ? le micro crédit aux plus pauvres en témoigne si vous êtes vraiment un homme de la finance ,vous devez le savoir…la gratuité de l’école qui a permit au Bénin de se fait une place au sein des organisations économiques d’aide au monde telle que l’UNESCO ou l’UNICEF j’en passe….vraiment le Pr peut fait mieux s’il arrive à chasser de ses rangs, les démons d’hier, les mauvais conseillé….si non notre charrure va tout droit dans un abîme..

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus