MoovInter

Initiative de Nikki: le porte parole Korogoné Sabi interpellé par la police républicaine

Monsieur KOROGONE SABI, porte-parole de l’initiative de NIKKI n’est plus libre de ses mouvements. Il fut interpellé très tôt ce Vendredi 28 Septembre 2018 par la police républicaine.

Le porte parole de l’initiative de Nikki est interpellé par la police républicaine. Selon une source proche de sa famille, il aurait été arrêté par les éléments de la police républicaine. Selon quelques recoupements, la police s’est présentée très tôt ce matin à son domicile situé à Calavi dans le département de l’Atlantique.

--- Publicité---

Pour le moment, il est difficile de se prononcer sur ce qui lui est reproché mais la sortie des jeunes du Nord et les déclarations tenues par ceux-ci (déclarations jugées régionalistes) seraient sans doute, l’une des raisons de cette interpellation. Nous reviendront certainement plus tard pour mieux vous informer sur ce dossier.

Pour rappel, un mouvement de jeunes du septentrion regroupant les 5 départements à savoir Alibori, Atacora, Borgou, Collines et Donga soit 33 communes, s’est réuni le 8 septembre dernier pour examiner la situation socio politique du Bénin. Il ressort de leur analyse que la gouvernance actuelle privilégie une partie du pays au détriment d’une autre. Au cours de cette sortie, c’est le sieur Korogoné porte parole du mouvement qui a lu la déclaration dans laquelle ils dénoncent la gouvernance sous le régime Talon.

Des déclarations qui n’ont pas été du goût des autorités du pays qui craignent des troubles sociaux sur fond de régionalisme.

--- Publicité---

3 commentaires
  1. Prosper K dit

    Au lieu de l’arrêter, apportez un démenti à ces affirmations. Nous ne sommes plus au temps de la révolution où il n’était pas permis au citoyen de s’exprimer. Non, non et non aux dérives dictatoriales.
    Ce régime abuse de la docilité du peuple béninois et cherche à museler les quelques rares porte-voix. C’est anti-démocratique. C’est lâche !!!

  2. Ken dit

    Qui sème le vent récolte la tempête. Le Bénin restera un et indivisible quelle que la volonté des sevrés de la République. La justice doit sévir avec la dernière rigueur.

  3. Amelagbe dit

    Le regime dela rupture met tragiquement les pieds dans les empreintes de celui du PRPB !
    On peu lui predire la meme fin , a ceci pres qu’il n’y aura plus d’amnistie au BENIN, tant ce regime a pousse loin le mepris du peuple, la manipulation du systeme legislatif avec des lois scelerates et la mise sous le boisseau de la cour constitutionnelle et du systeme judiciaire desormis au service du chef de clan Talon!
    Que reproche t-on aux jeunes ?
    Est il faux de dire que les poursuites sont selectives ?
    Est il faux de dire que le septentrion est la region la plus pauvre en infrastructures et que ses ressortissants sont moins nombreux en proportion dans les hautes spheres de l’administration TALON ?
    Quand des politiciens viennent au pouvoir avec le mot d’odre ´c’est notre tour’, quand l’esprit de revanche anime les dirigeants au plus haut niveau, on ne peut empecher les jeunes de faire un constat et de l’exprimer !
    Les rodeos de Kerekou a Segbana et ailleurs ne lui ont pas sauve la mise, les procureurs zeles , detenant sans proces, creant des infractions et delits sur demande , n’arriveront pas a sauver le regime de la rupture de son ineluctable fin….

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus