MoovInter

France: un autre départ s’annonce dans le gouvernement Macron

Le ministre français de l’Intérieur, Gérard Collomb, a annoncé mardi son intention de quitter le gouvernement en 2019 pour présenter sa candidature aux prochaines municipales de 2020, rapporte Anadolu.

Collomb s’exprimait à l’occasion d’un entretien exclusif accordé à la revue « L’express » à paraître mercredi 19 septembre et dont un extrait en libre accès a été mise en ligne mardi. Gérard Collomb a expliqué qu’il compte se porter candidat pour la mairie de Lyon en 2020 si, bien entendu, son état de santé le lui permet. « Si d’ici là, on ne m’a pas diagnostiqué de maladie grave, je serai candidat à Lyon. », a-t-il déclaré.

--- Publicité---

Cette démission intervient alors que le président français, Emmanuel Macron a entamé plusieurs réformes à caractère économique et social, dont celles relatives à l’islam et à l’immigration. Collomb devient ainsi le troisième ministre à quitter le gouvernement en moins d’un mois. Le 28 août dernier, le ministre de la Transition écologique et de la solidarité avait présenté sa démission en direct à la télévision. Il a été remplacé par François de Rugy, alors président de l’Assemblée nationale française depuis juin 2017. Le 4 septembre, la ministre des Sports Laura Flessel a démissionné «pour des raisons personnelles» et elle a été remplacée par Roxana Maracineanu. Cela, outre les changements au sein du cabinet présidentiel, marqués notamment par l’arrivée, lundi 17 septembre, d’un nouveau directeur général des services de l’Elysée, Jérôme Rivoisy, dont la mission consiste essentiellement à mettre de l’ordre dans le noyau de l’appareil de l’Etat.

Pour rappel, la sphère politique française a été secouée par l’affaire d’Alexandre Benalla en juillet dernier, dont les faits remontent au 1er mai 2018. Ce proche collaborateur d’Emmanuel Macron avait agressé un homme et une femme lors de manifestations, alors qu’il était présent en tant qu’observateur, ce qui lui a coûté des sanctions administratives dans un premier temps. Suite à la révélation de ce dépassement par le journal Le Monde, mi-juillet, en annonçant l’existence de vidéos illustrant cette agression, Alexandre Benalla a essayé d’user de sa position en tant que chargé de la sécurité du couple présidentiel pour s’en procurer une copie. Et le scandale de tourner en affaire d’Etat, nécessitant le passage devant une commission d’enquête parlementaire de tous les responsables liés à cette affaire. Benalla s’est fait virer, mais les répercussions de cette affaire continuent de peser en France. Le président Macron a vu sa popularité chuter au plus bas depuis son élection, 23% au début du mois de septembre selon un sondage d’opinion.

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus