MoovInter

Esclavage au Koweit: le cri de cœur d’une victime camerounaise à bout de force (VIDEO choc)

Depuis quelques mois, plusieurs médias ont relayé les conditions de vie et de travail inhumaines des africains, surtout les femmes, dans les pays du golf dont le Koweït principalement. Sur les réseaux sociaux, ces femmes, originaires de plusieurs pays d’Afrique de l’ouest, pour la plupart, témoignent elles-mêmes du calvaire qu’elles vivent et appellent à l’intervention des autorités de leur différents pays pour les libérer et les rapatrier. Des appels restés sans suite car aucune de ces autorités n’a levé le petit doigt. L’une d’entre ces femmes réduites à l’esclavage ne désespère pas et, à travers une vidéo, en appel à la compassion des dirigeants africains pour les sortir de là, afin qu’elles puissent revoir leurs familles et surtout mieux vivre.

--- Publicité---

URGENT URGENT – DES #AFRICAINS (E) EN DANGER AU #KOWEIT Je viens de recevoir cette vidéo en inbox ou on voit une soeur africaine affirmer qu'elle et ses amies ont été vendues et soumises à l'esclavage au #Koweït. Elles seraient d'origine Camerounaise. J'invite tous les africains et les personnes de bonnes volontés à se mobiliser pour leur venir en aide.PS : La demoiselle qui lance l'appel de détresse s'appelle Prudence Kenembeni et est joignable aux numéros suivants : +965 50 45 39 93 ou +965 505 78 779#Urgences_Panafricanistes #Onu #Observateurs #tv5 #Tv5Afrique #rfi #rfiafrique #bbc #bbcAfrique #Amnesty #rti #rtiinfo #UE #UA #Afrique

Publiée par Mohamed Ouattara sur Dimanche 23 septembre 2018

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus