MoovInter

Côte d’Ivoire: au moins 600 policiers et gendarmes en colère

Plusieurs policiers et gendarmes ivoiriens sont en colère. Ils auraient été oubliés et laissés pour compte par les autorités en ce qui concerne certains avantages qu’on leur doit, rapporte la BBC.

Ils sont environ 600 éléments des forces de sécurité de la Côte d’Ivoire qui sont mécontent à cause du non-paiement de ce qu’ils appellent « leur dû ». Ces soldats estiment en effet que le gouvernement de Ouattara les aurait oublié en ne les prenant pas en compte dans les accords conclus après les mutineries de 2017.

--- Publicité---

Selon ces accords, 8.400 militaires devaient toucher, chacun 12 millions de francs CFA, des primes qui correspondent à la sécurisation du processus électoral, entre 2007 et 2011. Il va sans dire que dans cet accord, ces hommes en colère aujourd’hui, les 600, n’auraient pas été pris en compte dans l’octroie desdits primes.

Il faut observer qu’à la différence des militaires l’année dernière, ces policiers et gendarmes expriment leurs revendications depuis plusieurs années à travers des voies uniquement pacifiques et administratives. Ils disent aussi avoir été rejoint par 280 soldats qui faisaient partie des mutins de 2017 et qui, eux aussi, n’ont toujours pas été payé.

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus