MoovInter

Burundi: plusieurs ONG suspendues par le gouvernement

Les autorités du Burundi ne sont pas allées par quatre chemins pour procéder à la suspension de plusieurs Organisations non gouvernementales, pour la plupart étrangères, qui officient sur le territoire.

Le gouvernement exige que ces organisations se conforment à une nouvelle loi imposant un contrôle plus strict de leurs opérations. Il souligne, que ces ONG, 130 environ dans le pays, ne respectent pas, pour la plupart, la réglementation fixée pour exercer au Burundi. Les ONG ont dénoncé la nouvelle loi burundaise qui leur impose des quotas ethniques dans l’effectif de leurs travailleurs et des frais d’administration.

--- Publicité---

Le gouvernement tient à ce que, avec cette loi, les comptes en devises étrangères des ONG soient gérés par la banque centrale du Burundi. Ce pays, où les ONG jouent un rôle important dans plusieurs secteurs d’activité, connaît une pénurie de devises en raison des sanctions qui lui sont imposées par l’Union européenne.

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus