MoovInter

Burkina Faso: encore des soldats tombés au combat dans le nord du pays

Trois gendarmes burkinabè ont été tués lors d’une opération de ratissage menée dans le nord du pays, a-t-on appris de sources concordantes, mardi.

L’opération de ratissage a commencé dimanche, suite à l’enlèvement de trois civils entre Inata et Djibo, dans le nord du pays. Il s’agit de trois cadres de nationalités indienne, sud-africaine et burkinabè travaillant dans une mine d’or. Suite à quoi, la gendarmerie a déployé une patrouille essayant de retrouver les civils enlevés. Trois gendarmes sont tombés dans une embuscade, a rapporté la télévision nationale RTB, lundi. Ils ont été tués, malgré leur résistance aux ravisseurs, non encore identifiés. Selon un communiqué du ministère Burkinabè de la Sécurité, l’attaque a fait également un blessé léger, pris en charge par l’équipe médicale de la mine d’or.

--- Publicité---

Pour rappel, le président Rock Marc Christian Kaboré a déclaré la guerre au terrorisme au Burkina-Faso le 8 septembre. Une brigade spéciale a été créée à cet effet. Lors d’une opération menée le 16 septembre, les forces armées ont détruit des « bases terroristes » à Pama et Gayeri, dans l’est du pays.

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus