MoovInter

Bénin – poursuite d’ex-ministres à la haute cour de justice : 4 autorisations contre 1 rejet

Les députés de la septième législature, ont examiné en plénière ce jeudi 13 septembre 2018, les demandes de poursuite judiciaire des anciens Ministres du régime défunt devant la Haute Cour de Justice.  A l’issue des débats très houleux, les députés ont autorisé quatre poursuites et en ont rejeté une seule demande, en l’occurrence celle de l’ancien argentier national, Komi Koutché.

Le débat sur la poursuite des anciens Ministres est désormais clos depuis ce jeudi 13 septembre 2018. En effet, les députés ont autorisé la poursuite de quatre anciens Ministres du régime précédent sur les  cinq demandés par le Parquet général. Il s’agit de Valentin Djénontin de la Justice, Fatouma Amadou Djibril de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Aboubacar Yaya du travail et de la fonction publique, Simplice Codjo de l’intérieur et de la sécurité publique.

--- Publicité---

S’agissant des deux premiers, c’est par 57 voix pour, 24 contre et 0 abstention que les députés ont donné leur accord pour la poursuite de ces derniers dans les faits  qui leur sont reprochés. Ces derniers sont visés dans une affaire de mauvaise gestion de la filière Coton lors des  campagnes cotonnières de 2014 à 2016. Quant à Aboubacar Yaya, sa demande de poursuite a été autorisée par 60 voix pour, 21 contre et 0 abstention. Il est accusé d’avoir organisé des concours frauduleux au profit du Ministère de l’économie et des finances sous le régime précédent.  L’ancien Ministre Simplice Codjo a, quant à lui, été livré à la justice  par ses collègues par 59 voix pour, 22 contre et  0 abstention. Ce dernier est soupçonné d’avoir détourné des primes de patrouille des policiers en 2015 dans le cadre des dernières élections législatives, communales et locales.

Par ailleurs, la demande de poursuite de l’ancien Ministre de l’économie et des finances, Komi Koutché a été purement et simplement rejetée par les députés. Par 3 voix pour, 78 contre et 0 abstention, les députés s’y sont opposés. Ainsi, les quatre autres Ministres pourraient se voir dans les tout prochains jours interpellés par la justice pour répondre des faits qui leur sont reprochés dans les différents dossiers.

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus