MoovInter

Bénin: plus de 60 Milliards de Fcfa de dépense militaire en 2017 selon le rapport SIPRI

Le dernier rapport du Think Tank indépendant( SIPRI ) fait état de ce que le Bénin fait partie du trio mondial dont les dépenses militaires sont les plus élevées dans le monde au cours de l’année 2017. Un record dans un pays qui jouit d’une paix relative.

Plus de 60 Milliards de fcfa, c’est la faramineuse somme investie par le gouvernement béninois dans les dépenses militaires pour le compte de l’année 2017. En effet, selon le dernier rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm Think Tank indépendant SIPRI, paru en mai 2018, le Bénin occupe le podium des 3 pays ayant réalisé les plus grandes augmentations mondiales en dépenses militaires, soit une augmentation de plus de 41% par rapport aux années antérieures.

--- Publicité---

Il vient ainsi derrière la Roumanie qui a fait une augmentation de 50% et le Gabon 42%. Contrairement au Bénin, le Nigéria qui est un pays sous menace de Boko Haram est en baisse de dépenses militaires depuis 4 ans même si en Afrique de l’Ouest, il détient la palme d’or dans ce domaine.

Une hausse justifiée?

La question qui taraude les esprits est pourquoi le Bénin, un pays qui jouit d’une paix relative a eu cette augmentation au niveau des dépenses militaires alors qu’au cours d’une émission télévisée, le chef de l’Etat a signifié que le pays n’est pas en guerre pour investir autant dans l’armement.

Seulement, il faut noter que depuis le 1er janvier 2018, la loi 2017- 41 portant création de la police républicaine, une force unique de sécurité intérieure, en République du Bénin est entrée en vigueur.  Une loi qui a consacré la fusion de la police et de la gendarmerie en une force unique de sécurité publique.  Ainsi, le 1er août dernier, lors de la commémoration du 58ème anniversaire de l’accession du pays à la souveraineté internationale, les béninois ont pu découvrir les nouvelles tenues de cette force.

En effet, dans leur nouvel accoutrement visiblement différent de celui des autres corps présents, sans doute l’élément qui conforte l’idée d’un corps étranger dans le rang des curieux, la police républicaine a présenté de fortes ressemblance avec celle du pays voisin, le Togo. Dénommé « camo urbain bleu à colle mao », l’uniforme des agents de la police républicaine marque une grande différente dans son apparence par rapport à l’uniforme de leurs frères d’arme.

Chose qui peut sans doute justifier cette hausse de dépenses militaires puisqu’il s’agissait de ré-habiller l’ensemble des ex-policiers et ex-gendarmes de même que tout leur arsenal.

Le Bénin en troisième position des augmentations mondiales

La République du Bénin figure parmi le top 10 des pays ayant connu une augmentation en dépenses militaires.

  • 1 Roumanie 4 004 dollars soit une augmentation de (+50);
  • 2 Gabon 299 soit (+42);
  • 3 Bénin 116 soit (+41) ;
  • 4 Soudan 4 383 soit (+35);
  • 5 Mali 461 soit soit (+26);
  • 6 Burkina Faso 191 (+24);
  • 7 Iraq 7 416 soit (+22) ;
  • 8 Chypre 395 soit  (+22) ;
  • 9 Lituanie 812 soit (+21) ;
    10 Philippines 4 378 soit (+21)

Les dépenses militaires en 2017 ont atteint le plus haut niveau depuis la fin de la guerre froide

Selon l’institut international de recherche sur la paix de Stockholm, les dépenses militaires mondiales ont atteint 1739 milliards de dollars en 2017, le plus haut niveau depuis la fin de la guerre froide.  Après 13 années consécutives, années d’augmentation de 1999 à 2011 et dépenses relativement inchangées 2012 à 2016, le total des dépenses mondiales a légèrement augmenté en 2017 de 1,1% en termes réels.

Selon le même institut, les dépenses militaires en 2017 ont représenté 2,2% du PIB mondial produit (PIB) ou 230 $ par personne. Le Global, le fardeau militaire a varié d’un sommet de 3,3% en 1992 après la guerre froide à un minimum de 2,1% en 2014 pour connaitre un pique  en 2017.

Le Sipri en bref

Stockholm international peace research institute ou Institut international de recherche sur la paix de Stockholm est un institut international indépendant dédié à la recherche sur les conflits, les armements, le contrôle des armements et le désarmement. Fondée en 1966, il fournit des données, des analyses et des recommandations, basées sur des sources ouvertes, pour les décideurs, les chercheurs, les médias et le public intéressé.

Il renseigne notamment sur le commerce des armes dans le monde et publie annuellement un classement des exportateurs et importateurs d’armes au niveau mondial.
Basé à Stockholm, SIPRI a également une présence à Pékin, et est régulièrement classé parmi les think tank les plus respectés dans le monde entier.

--- Publicité---

4 commentaires
  1. Rilwane Djibril dit

    Pour avoir vécu au niger je peux vous dire que le malheur n’arrive pas qu’aux autres. D’abord au Mali avec le mujao, anssardine puis au Nigeria avec bocoharam, maintenant le Burkina Faso aussi en fait les frais. le niger de par ça position géographique subit régulièrement des attaque de terroristes venu de ces trois pays limitrophes, le terrorisme est le fléau de notre époque. Il vaut mieux avoir une armée prête et combative pour repousser ces individus sans foi ni loi. Car de mémoire il a fallu juste un groupe de braqueurs armés jusqu’aux dents, pour mettre en déroute les forces de l’ordre lors du spectaculaire braquage du marché Dantokpa. Il est naïf de croire que les autres ne veulent que du bien

  2. Amelagbe dit

    Ces depenses militaires n’ont rien a voir avec notre securite. Au 1er coup de feu, On verra ces forces de defense se volatiser et les valets faire appel a leur maitres francais qui viendront proteger leur interets et non les populations.

    L’augmentation spectaculaire des depenses militaires est un moyen trouve par les ploutocrates de detourner les fonds publics au travers de marches opaques, maintenat que les yeux sont braques sur les contrats de TP…
    Demandez a DAKPE Sossou, le crieur du gouvernement au parlement pourquoi un depute comme lui est implique dans les fournitures d’uniformes a l’armee et vous comprendrez son zele a vouloir faire 2 mandats a TALON!!!
    Entre les chantiers de route attibues sans appel d’offres aux financiers du PRD ( OFMAS) et ceux de l’armee attribues aux deputes vereux, on voit a quoi ressemble le Benin des ripoux…

    1. Anoumou dit

      N’en faisons pas un plat de résistance de nos discussions. 41% c’est une donnée mais en valeur absolu, ça ressemble a quoi?
      3e c’est une position mais quelle valeur absolue.

      L’autre dira qui veut la paix, prépare la guerre et cela a tjrs été ainsi. 60 milliards en 2017. Mais combien en 2016 et avant ?
      Voyons toujours les choses dans une perspective analytique

      Pour notre gouverne: le Bénin a dépensé env. 108 millions $ en 2015, 96,4 millions $ en 2016 et 112 millions $ en 2017 pour les dépenses militaires.

      Ou est la hausse vertigineuse?

      Les statistiques n’expriment que ce que nous voulons qu’elles disent.

      1. Amelagbe dit

        Peut etre…
        Mais ceci arrive dans un pays ou on refuse de payer les instituteurs et les infirmiers, ou les enfant vont en classe par vague tournantes dans des salles exposees aux vents et pluies, ou les malades dorment a meme le sol dans des hopiteaux ou meme l’alcool fait defaut…
        Question de priorités, et celles du gouvernement sont deplorables, entre le tourisme comme premier pole d’investissements du PAG, et les depenses militaires comme plus forte augmentation des depenses du budget national!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus