MoovInter

Bénin : le PRD enregistre la démission de 32 conseillers à Akpro-Missérété

Le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) n’est visiblement pas au bout de ses peines. La vague de démission qui a atteint cette formation politique continue de faire des ravages dans le rang des conseillers communaux et élus locaux du parti arc-en-ciel . Après la 6ème circonscription, c’est à Akpro-Missérété qu’elle a à nouveau refait surface, permettant ainsi à Patrice Talon et Sébastien Ajavon de se partager les conseillers communaux frondeurs.

La fronde interne qui secoue le PRD à Akpro-Missérété est désormais révélée au public. Les conseillers communaux et élus locaux qui affichaient depuis peu, leur mécontentement de la gestion faite du parti à l’ère de la contraignante  réforme du système partisan ont mis leur menace en exécution. Ainsi, quatre (04) conseillers communaux avec à leur tête, les deux premiers adjoints au maire de la commune, Joseph Hounkanrin et Pierre Agossou, ont officialisé leur démission du PRD, le parti de Maître Adrien Houngbedji, actuel président de l’assemblée nationale. Ces derniers ont été suivis dans leur mouvement de départ par vingt huit (28) chefs de village.

--- Publicité---

A en croire les concernés, cette démission qu’il convient d’appeler collective se justifie par des convenances personnelles. Mais dans l’entourage des démissionnaires, des langues se délirent quant aux réelles motivations de ce départ de la famille « tchoco tchoco ». Selon les indiscrétions, ces conseillers seraient en déphasage avec la gestion faite du parti à l’heure des grands regroupements. Ils disent en effet ne pas comprendre l’attitude des responsables du PRD qui semblent ne rien faire pour rentrer dans la danse de la réforme du système partisan. Et malgré les rencontres tenues avec les responsables du parti au plan local, les démissionnaires ne comptent pas rebrousser chemin. D’ailleurs, ils ont déjà choisi chacun une nouvelle destination politique.

Mais, contrairement aux démissionnaires de la 6ème circonscription qui ont décidé ensemble de créer un mouvement politique, ceux d’Akpro-Missérété ont choisi de rejoindre des formations politiques déjà existantes. Ainsi, les uns se retrouvent déjà dans la mouvance présidentielle à travers le Bloc Progressiste et la Dynamique Unitaire, à l’image de Joseph Hounkanrin et certains chefs de village. Pendant ce temps, une autre partie des démissionnaires a jeté son dévolu sur l’opposition à travers le parti USL de Sébastien Ajavon. Il s’agit de Pierre Agossou et certains chefs de village.

Il faut signaler que  d’autres élus communaux menacent de claquer la porte dans les jours à venir.

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus