MoovInter

Bénin: le parti FCBE se prononce sur l’actualité sociopolitique

Le parti Forces Cauris pour un Bénin émergeant s’est à nouveau intéressé à l’actualité sociopolitique. Face à la presse dans la matinée de ce samedi 22 septembre 2018, les responsables du Bureau Politique du parti ont donné le point de vue des « cauris » sur trois sujets. Il s’agit des nouvelles taxes sur les communications électroniques, la poursuite judiciaire contre certains anciens ministres et cadre FCBE, des controverses autour du code électorale et enfin du blocage du Cos/Lépi par le BMP.

En ce qui concerne le premier point, le secrétaire à la communication du parti FCBE, le député Nourénou Atchadé a, dans un premier temps exposé les avantages qu’offrent les nouvelles technologies de la communication. Partant de cette illustration, il estime que tous les pays qui aspirent au développement devraient travailler pour atteindre l’émergence numérique. Paradoxalement, il fait constater que c’est le contraire au Bénin.

--- Publicité---

A l’en croire, pendant que d’autres pays cherchent à rendre gratuite la connexion internet, le gouvernement du Président Patrice Talon prend un décret pour rendre coûteux la connectivité sur les réseaux sociaux. Une malheureuse décision que l’honorable voit sur deux angles. Pour lui, l’objectif de l’exécutif est le musellement de la liberté d’expression fortement exprimée sur les réseaux sociaux, comme l’a semblé signifier le ministre Romuald WAdagni. Deuxièmement, il estime que cette décision s’inscrit dans la logique de vassalisation du Parlement qui a pris corps depuis le 06 avril 2016, car le gouvernement ne peut définir une nouvelle taxe sans se référer aux parlementaires.

Sur le deuxième sujet, le conférencier affirme qu’il s’agit purement et simplement d’un acharnement contre les députés Valentin Djènontin, Simplice Codjo, Aboubacar Yaya, Idrissou Bako et les anciens ministres Komi Koutché et Amadou Djibril. Selon  Nourénou Atchadé, les faits portés contre les concernés relèvent d’un montage sur fond d’intrigues politiques. Pour lui, la seule raison qui justifie ces agissements du gouvernement est l’activisme du parti FCBE, qui n’hésite pas à dénoncer les mauvaises actions de ce dernier.

Le nouveau code électoral et le fonctionnement du Cos/Lépi se sont invités dans le débat. Au sujet de ces thématiques, le parti FCBE dénonce le tapage médiatique organisé autour de l’examen de la La loi 2018-31 portant code électoral en République du Bénin. « De mémoire de béninois, la Cour Constitutionnelle n’a jamais été demanderesse de recours venant des députés avant de statuer sur une requête? Pourquoi tant de communiqués contradictoires? », s’est demandé Nourénou Atchadé.

Au sujet du Cos/Lépi, les membres du parti FCBE dénoncent les manœuvres du Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP) visant à bloquer le fonctionnement du Cos/Lépi. « Le parti FCBE constate, avec désolation, que les travaux entrant dans le cadre de l’actualité du fichier électoral sont encore à leurs phases préliminaires. Entre autres raisons, on évoque la non désignation des membres des commissions communales d’actualisation (CCA) par les députés du BMP », a déclaré le conférencier.

Face à ces différents sujets préoccupants, le parti FCBE invite le gouvernement à écouter les différentes observations de l’opposition, afin de revoir sa gouvernance. C’est la seule solution selon eux, pour un retour au calme de la situation sociopolitique qui fait monter la colère dans le rang des populations.

--- Publicité---

1 commentaire
  1. le mouvancier dit

    Il parle de quelle population, celle de sa famille ou du Benin en générale ? Ce qui m’enerve chez les membres des FCBE est que à chaque sortie ils ne font que parler de l’acharnement politique, s’ils sont conscient que c’est un acharnement, qu’ils nous disent pourquoi Gustave Sonon ; Martial Sounton ; Elyse Gbedo ; Candide Azannaï ; Reckya Madougou … etc ancien ministre sous les règne de Yayi ne sont pas poursuivis ? Pour moi ça n’engage que les paresseux qui les soutiennent.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus