MoovInter

Bénin: Irénée Pascal Koupaki lève un coin de voile sur le sens de son silence

Lors de son discours d’ouverture ce samedi 15 septembre au conseil national du RNC, le leader charismatique « Des Jaunes » a levé un coin de voile sur le sens que revêt le silence qu’il a observé depuis le 6 avril 2016. Un silence qui serait la manifestation de son sentiment d’appartenance à la gouvernance au pouvoir actuel.

Depuis Azalaî Hôtel de la plage où il tient depuis ce matin son conseil national, le secrétaire général à la présidence de la République et président du mouvement politique « Rassemblée Nouvelle Conscience » n’a pas passé sous silence, l’objet des critiques qu’il subit depuis près de 3 ans. Dans son discours d’ouverture fait devant un parterre de personnalités politiques et de responsables politiques, le président Pascal Irénée Koupaki a levé un coin de voile sur le sens que revêt son silence.

--- Publicité---

A en croire le candidat venu en cinquième position à la dernière élection présidentielle, le silence qu’il observe depuis un moment est un silence de responsabilité. Un silence qui exprime le sentiment d’appartenance à une vision, à une idéologie. « …Lorsqu’on se met au service de son pays pour soutenir un courant idéologique, philosophique ou politique, on le fait avec le sentiment d’appartenance et on travaille à céder la place pour le bien-être de tous les béninois et de toutes les béninoises. C’est ce que je fais depuis avril 2016 avec beaucoup d’engagement« , a laissé entendre le président Pascal Iréné Koupaki.

Point n’est besoin de préciser ici que depuis plusieurs années, l’homme nommé ministre d’État, ensuite secrétaire général à la présidence de la République, a disparu de tous les radars et n’apparaît plus dans aucune manifestation officielle du gouvernement. Une posture qui a suscité tous les commentaires sur les réseaux sociaux. Pour certains, il a été mis au garage de la présidence de la République et aurait même envie de démissionner sans le pouvoir. Pour d’autres,  le chantre de la nouvelle conscience, bien que désapprouvant la gouvernance actuelle, a fait l’option du silence en bon cadre béninois puisqu’il trouve au moins son compte.

Mais à travers son discours de ce jour, Pascal Irénée Koupaki se dit totalement en phase avec le chef de l’État et son programme de réforme institutionnelle et structurelle du pays. Des déclarations qui feront sans doute taire les spéculations et les commentaires dont il fait objet depuis un moment.

--- Publicité---

3 commentaires
  1. Amelagbe dit

    Il ferait mieux de continuer a se taire…
    De quelle conscience veut il nous parler ?
    De celle qui avalise le paiment corrupteur de deputes ?
    De celle qui orchestre l’instrumentalisation de la justice contre les opposants ?
    De celle qui pietine les libertes democratiques, bafoue les libertes d ‘association, ferme les organes de pressse, brouille les radios, restreint les libertes syndicales?
    Ce Monsieur devrait avoir honte…Serviteur successif de trois maitres, Houngbedji, Yayi, Talon!il se met maintenant sous la direction d’Amoussou, l’expert en trahisons, l’homme sans principes, maniant la cuillere a soupe a defaut de louche ou en attendant la louche

  2. Ghislain Rox dit

    Nouvelle conscience, Bénin révélé, mon œil. Une nation où la paupérisation est une norme pour ses dirigeants.

  3. Atchaou dit

    N’importe quoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus