MoovInter

Bénin – Annulation des taxes sur les réseaux sociaux: communiqué officiel du gouvernement

C’est désormais officiel. Les opérateurs GSM reviendront sur les anciens tarifs des forfaits internet. Le décret servant d’argument pour l’augmentation des coûts de la connectivité sur les réseaux sociaux a été annulé par le gouvernement ce samedi 22 septembre 2018.

La nouvelle a été officiellement portée à la connaissance des populations par un communiqué officiel lu par le Secrétaire général du gouvernement. Selon Ouin Orou, la décision de revenir sur le décret à polémique est le fruit d’une séance de travail effectué entre le Président de la République, les opérateurs GSM et l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques  et de la Poste (ARCEP).

--- Publicité---

Au cours de cette séance, le point de la mise en oeuvre du n° 2018-341 du 25 juillet 2018 portant introduction d’une contribution sur la consommation des services de communications électroniques fournis par les réseaux ouverts au public en République du Bénin a été fait au Chef de l’Etat. L’analyse de cet état des lieux montre que l’application des nouveaux plans de tarification ne favorise pas les consommateurs, surtout les plus modeste.

 » En appréciant l’exposé sur l’état d’esprit des populations puis après avoir écouté les Opérateurs GSM et l’ARCEP, le Gouvernement note que les modalités de mise en œuvre dudit décret par les Opérateurs, à partir du 19 septembre 2018, sont de nature à rompre l’économie globale du secteur, au détriment des consommateurs, en particulier les plus modestes. Il s’observe que :

  • le prélèvement de 5 FCFA / Mégaoctet sur les offres de services concernés impacte négativement la consommation ;
    d’énormes difficultés et perturbations techniques ont été notées lors de la mise en œuvre et ont entraîné des désagréments dans la consommation du service internet ;
    des milliers de consommateurs auraient vu leurs forfaits annulés par les Opérateurs ;
  • le renchérissement des tarifs, en particulier pour les consommateurs les plus modestes, est de nature à entraver la démocratisation de l’internet portée par la vision du Gouvernement ;
    les consommateurs n’ont pas bénéficié d’informations suffisantes sur les nouvelles offres des Opérateurs ;
  • la similitude entre les nouveaux tarifs présentés par les deux Opérateurs laisse soupçonner une entente illicite.

Aussi, en raison de ce déséquilibre de l’économie du secteur qui nuit aux intérêts des consommateurs, le Président de la République, après avoir entendu le Conseil des Ministres, a-t-il décidé d’abroger le décret visé pour compter du lundi 24 septembre 2018 à 00 heure.
Un comité sera mis en place pour définir, ensemble avec les Opérateurs GSM, les Associations de consommateurs et les autres parties prenantes, les mesures appropriées aux fins de :

  • mettre en cohérence le système de tarification du secteur avec les nouveaux usages et technologies numériques ;
  • poursuivre les efforts de réduction de la fracture numérique à travers des investissements dans l’économie numérique ;
  • accroître la contribution du secteur du numérique à la croissance économique.

Le Gouvernement réaffirme sa vision de faire du secteur de l’économie numérique, un vecteur de développement et de croissance de l’économie béninoise.
En tout état de cause, pour compter du lundi 24 septembre 2018 à 00h, les nouveaux tarifs annoncés par les Opérateurs sont abrogés et les anciens restent en vigueur jusqu’à nouvel ordre… »

--- Publicité---

7 commentaires
  1. Dabo dit

    Merci Président Talon pour cette humilité ! Maintenant les Cafards qui s’étaient mis à insulter Talon on les attend!

  2. Hagbe dit

    C‘est la victoire du peuple!

  3. Lil Juan ji dit

    Bah franchement il n’a qu’à laisser ça. C’est bon pour. Même si c’est méga oct coûte 1000000de cfa, on va payer ça. Je suis désolé. J’ai les deux testicules et j’ai peur de rien ou de qui que ce soit. Vous avez augmenté ça n’a même pas fait un moi et chutez après vous annulez haha. Je vous ris maintenez le coût comme ça on va payer. C’est rien. Depuis est-ce que talon même s’est encore connecté sur WhatsApp ? Dites moi oui, je ne vous laisserai pas faire et dire non. J’ai vu Talon connecté depuis le 19/09/18. La statistique aurait montré que les opérateurs des communications perdront plus 350millions de francs cfa. Donc le gouvernement aussi à perdu son pourcentage haha. Moi je m’enfous et je regarde ceux là qui remercie talon ?. On ne va pas le remercier pour cette annulation. Non non c’est pas une faveur qu’il nous a faite. C’est nos droits. Si fâché, je suis dans un coin à Cotonou les chercheurs et interpole du gouvernement au travail pour tronquer mon avatar. Enfin, Dabo dit est malade, tu es enfant de Talon ?? Peureux phénomène va…….

  4. Fido dit

    Merci mon président..! Ce n’est pas tout les présidents qui arrivent à se remettre en cause..!

  5. Issoufou dit

    Eh bien ! Que les tarifs restent tels qu’ils sont. Je ne suis pas d’accord pour l’abrogation du décret.
    C’est à croire qu’il n’y a pas d’étude impact consommateur avant la mise en oeuvre dudit décret.
    Je vous le dit, si les tarifs changent en pire (à la hausse) ce ne sera pas au détriment des consommateurs. On a tjrs une solution pour pallier le coût élevé des services GSM.

  6. Adjibode abraham dit

    Merci Mr le president que la paîx,joie,amour… de l’eternelle soit avec vous et qu’il vous acorde la longevité et le succes dans votre activité !!!

  7. MAX LA MENACE dit

    BENI SOIT LE SEIGNEUR ET QUE SA VOLONTE SOIT FAITE MAINTENENT ET A JAMAIS.
    INCH ALLAH.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus