MoovInter

Bénin – Affaissement du pont de Malanville: quid des conséquences socio-économiques

Suite à l’affaissement du pont de Malanville, le mercredi 05 septembre dernier, le trafic entre le Bénin et le Niger est dérangé. En sus des dégâts matériels immédiats que l’accident a engendré, il faut craindre d’autres ennuis socio-économiques à long termes.

Le pont de Malanville qui s‘est écroulé la semaine écoulée et qui a bloqué le trafic Bénin-Niger est loin de livrer le dernier chapitre de son livre de désagrément. C’est donc un chapitre de calvaire et de chagrin qu’ouvre cet incident. En sus du dégât matériel de la voie que l’accident a engendré, Il faut donc redouter d’autres dégâts collatéraux à plus ou moins long terme.

--- Publicité---

En effet, la position de ce pont fait de lui la plaque tournante de transactions locales et internationales qui rapportent assez à des particuliers ainsi qu’à l’économie nationale. Le maire de Malanville, interrogé à l’occasion de l’incident par la Radio France Internationale (RFI), avait souligné en filigrane les: «conséquences économiques sur le Bénin, sur les pays de l’hinterland principalement du Niger, du Mali, et des États du nord du Nigéria ». Ainsi, c’est plusieurs économies de plusieurs pays, partenaires économiques, qui feront les frais de cette catastrophe naturelle. Mais le Bénin sera le plus grand perdant.

En effet, les gros porteurs béninois qui employaient ce pont pour ravitailler Malanville et ses villes environnantes en diverses marchandises doivent prendre jusqu’à nouvel ordre par des contournements fastidieux qui leur coûterons plus de temps et plus d’investissements financiers. Le ministre des infrastructures qui avait visité les lieux de l’accident a annoncé  deux itinéraires de contournements. « La première voie de contournement, c’est au niveau de Parakou, nous avons retenu que les camions gros porteurs puissent emprunter la voie qui conduit à Porga et de Porga à Fada et de Fada à Niamey. La seconde voie de contournement c’est de passer de Bodjékali à Kamba et de Kamba à Gaya qui est à quelques kilomètres seulement de Malanville ». Ces contournements rallongent le trajet et nécessitent des dépenses supplémentaires en termes de carburants sans compter avec les risques d’accidents.

Les mesures plus poussées pour venir à bout des risques pour l’économie nationale

A cause des tracasseries liées à l’état défectueux actuel de cette voie, le Niger principal partenaire du Bénin dans le domaine portuaire risque de se tourner vers d’autres ports pour le transit de ses marchandises. Il faut donc craindre que les jours à venir, plusieurs bateaux transportant les produits destinés au Niger et qui transitent par le port autonome de Cotonou cessent pour un temps d’y accoster. L’économie nationale en recevra certainement un grand coup.

Il y a certes des notes d’espoir pour les usagers de ce pont et pour l’économie du Bénin étant donné que les autorités sont  entrain de prendre des mesures pour donner une alternative et corriger la faille laissée par l’affaissement du pont.

En effet, le ministre des infrastructures et des transports Allasane seidou en tête d’une délégation gouvernementale a visité les lieux de l’incident le jeudi dernier. Au terme de la visite , la mission a effectué une séance de travail qui s’est tenue dans un l’hôtel de la place. Lors de cette séance, l’équipe du ministre s’est élargie aux techniciens de la Direction générale des infrastructures (Dgi), du Génie militaire, ceux de l’entreprise Sogéa Satom et les autorités locales.

Au sortie de la séance, des travaux de réhabilitation du pont, qui dureront au plus 45 jours,  sont annoncés et seront en amont soumis au conseil des ministres pour approbation.

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus