Michel Dussuyer : « le meilleur moyen de faire douter l’adversaire, c’est de marquer… « 

Les Ecureuils juniors préparent la manche retour des éliminatoires de la Can U20 Niger 2019 . Après quatre jours de travail sous les ordres du coach Valère Houandinou, le sélectionneur national (Michel Dussuyer) a livré à la presse ce jeudi 9 août sa lecture du match aller et annonce les couleurs pour la manche retour.

En parlant de remarque sur le match aller, « il y a une deuxième mi-temps qui était difficile après une première partie encourageante. », a d’abord lancé le technicien français.

Le changement de jeu constaté a été dû à l’impact physique mis par les ghanéens. « Les ghanéens ont haussé leur niveau de jeu. Ils ont mis un peu plus d’impact physique et ça a été un peu plus compliqué pour l’équipe qui a beaucoup reculé.« , fait constater le sélectionneur des Écureuils.

Il a regretté les deux buts encaissés sur des phases arrêtés. « Ce que je retiens, c’est que le gardien a fait des arrêts pour retarder l’échéance. Au final, quand on prend deux buts sur coup de pied arrêté ou des phases arrêtés…, c’est toujours un peu regrettable.« , a-t-il dit.

Le 3e but, ça a une connotation différente, a martelé l’ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire, qui reste optimiste avec le soutien du public et un sursaut d’orgueil des joueurs. « Un score de 2-1, c’est encore plus jouable qu’un score de 3-1. Il faut que les garçons y croient. Ils ont des qualités, je pense en première mi-temps, ils l’ont démontré. Mais en tout cas, ils vont essayer de pousser cet adversaire à la faute. S’ils arrivent à mettre du rythme, s’ils arrivent à presser un peu à poser des problèmes à cette équipe, je pense qu’avec le soutien du public, il faut y croire. », a insisté Dussuyer. Ce dernier a précisé qu’il revient aux joueurs de susciter l’espoir du public.

Dussuyer reconnaît la force de l’adversaire, mais…

« Ils (Ecureuils juniors) savent ce qu’ils auront à faire. Maintenant, il ne faut pas oublier qu’en face, il y a une équipe qui est expérimentée. Puisque l’effectif est jeune, ça se sent dans l’impact. Mais ça leur (Écureuils juniors) appartient. À partir du moment où vous êtes agressifs, vous courrez, vous pouvez poser des problèmes à l’adversaire, si vous l’empêcher de s’organiser. On ne peut pas faire ça tout le match, mais par séquence, c’est bon. Il faut tout au moins essayer de faire douter l’adversaire, le meilleur moyen de faire douter l’adversaire, c’est de marquer et après, on verra. », peut-on retenir de l’entretien de Michel Dussuyer après la séance de ce jour.

Le match retour se joue le dimanche 12 août au stade René Pleven. Et l’équipe qualifiée va rejoindre les sept autres en attente, pour le tirage au sort phase finale de la Can U20.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. Accepter En savoir plus