Manchester United : le “special one” José Mourinho sur le pas de la porte

La situation est tendue du côté de Manchester United. Particulièrement déçu par le mercato estival, l’entraîneur José Mourinho, régulièrement attaqué pour son style de jeu frileux, pourrait jeter l’éponge pour la première fois de sa carrière. Pour lui succéder, Zinedine Zidane, libre depuis son départ du Real Madrid, se tient déjà prêt.

José Mourinho en difficulté chez les Red Devils. Manchester United a beau être vice-champion d’Angleterre en titre, de nombreux dysfonctionnements empêchent le triple vainqueur de la Ligue des Champions de se relever de manière définitive, 5 ans après le départ de Sir Alex Ferguson. Et pour beaucoup, un homme reste le principal responsable de cette situation : José Mourinho.

Mourinho au bout du rouleau

Depuis son arrivée, l’entraîneur portugais a tout de même réussi à obtenir le meilleur classement des Red Devils en Premier League depuis la fin du mandat de l’Écossais tout en remportant la Ligue Europa en 2017. Mais l’essentiel est ailleurs. En effet, le style de jeu du Portugais ne convainc pas du tout. Frileux, pas du tout en adéquation avec les qualités des joueurs à disposition, l’ancien coach de Chelsea ne fait plus vraiment l’unanimité.

Entretenant des relations très fraîches avec le directeur général, Ed Woodward, le Mou, également frustré par ses rapports conflictuels avec le milieu de terrain Paul Pogba, se retrouve de plus en plus isolé. Selon le Daily Mirror, Mourinho, qui n’a pas du tout digéré le mercato estival très calme de Manchester United, malgré sa volonté de se renforcer en défense, serait même prêt à claquer la porte ! Du jamais vu depuis ses débuts en tant qu’entraîneur en 2000.

 Zidane en stand-by

Une première démission qui pourrait profiter à Zinédine Zidane. En effet, le champion du monde 1998, libre depuis sa démission du Real Madrid fin mai, se montrerait séduit par le challenge mancunien, affirme le Daily Mail. De là à débarquer dans l’immédiat pour prendre la place de Mourinho ? Rien n’est moins sûr… En tout cas, le Lusitanien aura du mal à poursuivre sa mission dans de telles conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus