Bénin – nouveau code électoral: les clarifications de l’He Alladatin sur le cas de Boni Yayi

Voté en commission le mardi 7 Août 2018, le nouveau code électoral qui fera bientôt objet de débat en plénière suscite déjà moult interprétations au sein de l’opinion publique. Pour certains, certains articles du projet de code électoral sont taillés sur mesure contre une personnalité politique.

Deux points essentiels captent l’attention et nourrissent les passions dans les commentaires. Il s’agit du point relatif aux cautions à déposer en vue des élections législatives et présidentielles qui ont connu une augmentation drastique et celui relatif aux conditions de participations des anciens présidents de la République  aux élections.

Reçu dans l’émission Actu Matin de ce Jeudi 9 Août 2018, l’honorable Orden Alladatin a tenté d’apporter des réponses aux différentes interprétations suscitées par les deux points supra. A l’en croire, il n’y a aucun article qui concerne spécifiquement les anciens présidents de la République. Il est vrai, reconnait-il, qu’il y a une catégorie de personnes qui ne peuvent être candidats que selon des conditions bien précises. Dans cette catégorie, se retrouvent les membres des forces de sécurité publique et assimilés, les membres des forces armées, les membres des institutions et les anciens présidents de la République.

Quand vous prenez l’ancien président de la République, il faut qu’un an avant, il ait renoncé à sa retraite avec les avantages qui y sont liés. À côté, il y’a aussi les présidents des institutions qui sont visés. Ils bénéficient d’un certain nombre d’avantages liés à la retraite après avoir servi le pays. Quand vous décidez de ne pas accéder à cette retraite, vous devez renoncer à ces avantages.”, a martelé le rapporteur de la commission des lois.

Pour l’honorable Orden Alladation, cet article n’est orienté vers personne contrairement à la rumeur qui circule faisant état de ce que cette disposition est taillée contre le président Thomas Boni Yayi. ” Le président Talon ou encore le Président Djogbénou seront tous le moment venu des anciens présidents, donc ne cristallisons pas le débat. La loi prévoit pour aujourd’hui et pour l’avenir. Toutes ces questions seront revues de toutes les façons à la plénière.” conclut-il.

18 Février 2019 - 24 Février 2019

  • nov 26, 2018 - dec 02, 2018
  • dec 03, 2018 - dec 09, 2018
  • dec 10, 2018 - dec 16, 2018
  • dec 17, 2018 - dec 23, 2018
  • dec 24, 2018 - dec 30, 2018
  • dec 31, 2018 - jan 06, 2019
  • jan 07, 2019 - jan 13, 2019
  • jan 14, 2019 - jan 20, 2019
  • jan 21, 2019 - jan 27, 2019
  • jan 28, 2019 - fév 03, 2019
  • fév 04, 2019 - fév 10, 2019
  • fév 11, 2019 - fév 17, 2019
  • fév 18, 2019 - fév 24, 2019
  • fév 25, 2019 - mar 03, 2019
  • mar 04, 2019 - mar 10, 2019
  • mar 11, 2019 - mar 17, 2019
  • mar 18, 2019 - mar 24, 2019
  • mar 25, 2019 - mar 31, 2019
  • avr 01, 2019 - avr 07, 2019
  • avr 08, 2019 - avr 14, 2019
  • avr 15, 2019 - avr 21, 2019
  • avr 22, 2019 - avr 28, 2019
  • avr 29, 2019 - mai 05, 2019
  • mai 06, 2019 - mai 12, 2019
  • mai 13, 2019 - mai 19, 2019
lun18
mar19
mer20
jeu21
ven22
sam23
dim24

05fév(fév 5)0 h 00 min28(fév 28)0 h 00 minAppel à candidature pour le Concours Startups FIDEA 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus

X