gaetane

Bénin: l’évaluation des normaliens diplômés de l’éni et de l’epfi fixée aux 24 et 25 prochain

Après l’évaluation des enseignants du maternel et du primaire, le gouvernement revient à la charge avec l’évaluation annoncée des normaliens diplômés des Ecoles normales d’instituteurs (Eni) et des Etablissements privés de formation d’instituteurs (Epfi).

Les 24 et 25 Août 2018; c’est la date retenue par le gouvernement pour le déroulement de l’évaluation des normaliens diplômés des écoles normales d’instituteurs (ENI) et des établissements privés de formation d’institutteurs (APFI).

Selon une note circulaire du ministère de l’enseignement maternel et primaire, les normaliens en instance de recrutement vont plancher dans quatre  épreuves dans le cadre de cette évaluation. Il s’agit des épreuves de mathématiques qui se dérouleront le vendredi 24 Août 2018 de 08 heures à 10 heures. De 11 heures à 13 heures, ils plancheront en français. Il importe de préciser que les sujets de mathématiques et de français varient en fonction des diplômes professionnels que sont le Ceap et le Cap.

Le samedi 25 Août 2018, les instituteurs inscrits à cette évaluation et titulaire du ceap option enseignement maternel seront évalués de 8h à 10h en psychologie et santé de l’enfant et de 11 h à 13 h dans un sujet d’étude de cas en pédagogie appliquée.

Dans le même temps, les titulaires du Ceap, option enseignement primaire composeront ce même samedi 25 Août 2018  de 8 h à 10 h sur un sujet de dissertation en pédagogie générale puis de 11 h à 13 h, ils feront face à un sujet d’étude de cas en pédagogie appliquée.

Par contre, ceux inscrits et titulaires du cap composeront en dissertation de pédagogie générale de 8 h à 11 h. Ils seront ensuite soumis à une étude de cas en pédagogie appliquée de 12 h à 14 heures.

Selon la note circulaire n°1839/MEMP/DC/SGM/INFRE/SP en date du 17 Août et signé du ministre de l’enseignement maternel et primaire, cette évaluation entre dans le processus du plan d’amélioration de la qualité de l’éducation dans le sous secteur des enseignements maternels et primaires.

Le ministre Salimane Karimou a instruit les cadres de son ministère et les  directeurs départementaux des enseignements maternel et primaire à prendre les dispositions idoines pour la réussite de cette évaluation.

 

 

1 commentaire
  1. Zinsou DEDONOUGBO dit

    on verra quelle leçon donneront les plus jeunes à leurs aînés qui fuient les évaluations alors qu’ils aiment bien évaluer leurs apprenants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus