Bénin – Bassila: crise au sein du conseil communal, le Maire Gomina sur la braise

Le Maire Gomina Aboubacar est assis sur fauteuil éjectable. 09 Conseillers  sur les 17 que compte le conseil communal exige le départ du Maire de la tête de la Commune. La mauvaise gestion des affaires de la commune est le principal grief qu’ils nourrissent contre leur collègue.

Le premier des conseillers du conseil communal de Bassila est sous la sellette. 09 conseillers communaux dissidents le contraignent à convoquer une session extraordinaire pour un vote de défiance à son encontre.

Les conseillers communaux dissidents lui reprochent une série de dysfonctionnement dans la gestion des affaires de la commune. Et c’est dans l’optique de mettre un terme à ce mode de gestion que les 09 conseillers communaux ont saisi le maire à l’effet de convoquer une session extraordinaire pour être déchargé de sa responsabilité à la tête du conseil communal.

Lesdits conseillers dissidents reprochent au Maire:

  • L’instauration des tickets parallèles signés par les soins du Maire;
  • la fausse déclaration devant les membres du Conseil du montant des paiements effectués par l’entreprise Ebomaf dans le cadre du bitumage de la route Dassa-Djougou. Dans ce dossier, les conseillers communaux dissidents soupçonnent le Maire de manœuvre tendant à dissimuler des fonds;
  • La majoration unilatérale sans l’avis du conseil des tarifs à appliquer aux balances lors de la commercialisation des noix de cajou au titre de la campagne 2018;
  • L’acquisition des motos en violation des décisions et directives du conseil communal ;
  • La répartition sans concertation des autres conseillers communaux des lampadaires solaires;
  • La gestion calamiteuse du projet 50.000 plants d’anacardiers pour booster la culture d’anacardes dans la Commune ;
  • La construction d’un magasin sur le parking gros porteur de la ville de Bassila sans la délibération du conseil communal ;
  • La décision unilatérale de la non-célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance de notre pays en faisant croire à l’opinion publique que c’est le Chef de l’Etat qui l’aurait interdite.

Ce sont l’ensemble de ces griefs qui amènent les 09 conseillers communaux à exiger le départ du Maire de la tête du conseil communal.

Aux dernières nouvelles, le Maire Gomina Aboubacar tente de prendre langue avec les conseillers communaux dissidents pour tenter une résolution à l’amiable de la crise qui secoue le conseil communal. Il est donc à espérer que les conseillers communaux parviennent à accorder leur violon pour se consacrer à l’essentiel qui est le développement de leur commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus