Tunisie : Grève générale dans tous les aéroports du pays

Les hommes d’affaires, touristes ou vacanciers… qui voudront se rendre en Tunisie ou ceux qui y sont déjà sur place et qui avaient planifié de rentrer le 1er ou le 2 Aout prochain, devront prendre d’autres dispositions pour ne pas se retrouver coincer à l’aéroport tunisien.

Moncef Ben Romdhane, secrétaire général de la fédération générale du transport rattachée à l’UGTT, a annoncé ce samedi 28 juillet qu’une grève générale a été décrétée les 1er et 2 août prochains dans tous les aéroports relevant de l’Office de l’Aviation Civile et des Aéroports.

Cette grève intervient suite au refus du ministère du Transport de concrétiser les accords conclus en février dernier stipulant l’augmentation des primes des agents de l’Office, a-t-il déclaré sur les ondes d’une radio locale, a rapporté plusieurs médias locaux.

[su_heading size= »17″] À lire aussi : Tunisie : l’ex garde du corps de Ben Laden remis en liberté [/su_heading]

En avril dernier, les agents portuaires avaient observés une grève générale dans tous les ports du pays. Les grévistes reprochent aux autorités de tutelle leur manque de réactivité dans le traitement de leur dossier revendicatif.

La Tunisie fait face à une fronde sociale depuis la révolution de 2011 (révolution de jasmin) qui a renversé le président Zine el-Abidine Ben Ali, en poste depuis 1987.

Intervenant sur les ondes d’une chaîne locale en Janvier dernier, suite à des manifestations contre la hausse de la cherté de la vie en Tunisie, le Premier ministre Youssef Chahed a appelé ses compatriotes à la patience, assurant que c’est bientôt la sortie de crise. «Nous demandons aux Tunisiens de faire preuve de patience. L’année 2018 sera la dernière année où nous allons nous serrer la ceinture. Il y a des indices positifs montrant que la situation sera meilleure après», a déclaré le chef du gouvernement tunisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus