Tanzanie: pour le président Magufuli, son parti restera au pouvoir “pour l’éternité”

La déclaration du président tanzanien a surpris plus d’un. John Magufuli, le président en exercice de la Tanzanie depuis 2015, n’a pas lésiné à affirmer devant une forte représentation nationale et en face des projecteurs médiatiques tanzaniens, que son parti au pouvoir dénommé « Le CCM (le Chama cha Mapinduzi) », restera au pouvoir pour l’éternité.

Au cours du lancement des travaux de construction d’un centre de formation des cadres de son parti, dédié à la mémoire de Julius Nyerere, père de l’indépendance de la Tanzanie et fondateur du CCM à Kibaha, près de Dar es Salaam, le chef de l’Etat tanzanien a fait une déclaration plutôt ahurissante et inopinée pour la société civile tanzanienne. John Magufuli a affirmé que le parti qu’il préside, sera éternisé au pouvoir. C’est à travers une allocution retransmise dans la soirée du lundi 16 juillet 2018, en direct à la radio et à la télévision, que John Magufuli, a, avec fierté et fermeté, fait les dites déclarations.

Poursuivant, M. Magufuli, souvent critiqué par les défenseurs des droits de l’homme pour sa gestion armée d’autoritarisme, a avoué clairement la détermination et la fermeté qui résident dans sa déclaration: « Ceux qui s’y opposent auront toujours des problèmes », a-t-il ajouté. « Le CCM est là et continuera d’être là, toujours et à jamais. Membres du CCM, vous pouvez marcher la tête haute. Il n’y a pas d’alternative au CCM », a-t-il conclu en présence de membres de son parti et de représentants des partis au pouvoir en Chine, Afrique du Sud, Namibie, Mozambique et Zimbabwe.

Par ailleurs, beaucoup de personnes ont tiré à black boulet sur le président  M. Magufuli pour sa récente décision qui ordonne que les prisonniers doivent désormais travailler “jour et nuit” et recevoir des “coups de pied” s’ils font preuve de “paresse”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus