Présidentielle au Sénégal : Karim Wade définitivement exclu de la course

Le tribunal départemental de Dakar a rejeté, lundi 23 juillet, le recours de Karim Wade qui faisait suite au refus du ministère de l’Intérieur d’inscrire le candidat déclaré du PDS sur les listes électorales.

Selon Jeune Afrique, « Le tribunal départemental s’est déclaré incompétent », a confirmé de manière laconique Babacar Gaye, membre du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS), la formation de Karim Wade. Les juges dakarois ont considéré que le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade aurait dû déposer son recours au Koweït, où il avait fait sa demande d’inscription sur les listes électorales, le 16 avril dernier, nous rapporte le média.

[su_heading size=”17″] À lire aussi : Sénégal : « Si Karim ne peut pas se présenter en 2019, il y aura bagarre », dixit l’avocat de Karim Wade [/su_heading]

Le 2 juillet dernier, supposé challenger du chef de l’Etat Macky Sall à la présidentielle sénégalaise de 2019, le fils de l’ex-président Abdoulaye Wade, Karim Wade qui vit désormais en exil au Qatar, s’est vu rejeté son inscription sur les listes électorales. Etape obligatoire pour être candidat à la présidence,le ministère de l’Intérieur avait déclaré que Karim Wade ne pouvait y figurer en raison de sa condamnation en mars 2015 à six ans de prison ferme pour « enrichissement illicite ».

En mars 2015, Karim Wade a été condamné par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) à six ans de prison ferme et plus de 200 millions d’euros d’amende avant d’être gracié en juin 2016 par le président Macky Sall.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus