L’UA à Nouakchott : les rideaux se referment sur le 31ème sommet de l’organisation

Le 31ème sommet de l’Union africaine s’est clôturé tard lundi soir à Nouakchott, la capitale mauritanienne, aboutissant à des recommandations sur la Libye, la Somalie et le Soudan du Sud.

Au total, 22 présidents africains, quatre premiers ministres et deux ministres des Affaires étrangères ont assisté au sommet qui s’est poursuivi durant deux jours à Nouakchott. Dans sa déclaration, le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine a affirmé que les acteurs internationaux devraient reprendre leurs efforts pour mettre en œuvre un plan de l’ONU visant à garantir la stabilité, l’intégrité territoriale et la sécurité en Libye.

Relevant les conditions humanitaires qui s’aggravent de jour en jour au Soudan du Sud en raison de la guerre, le CPS a affirmé que les parties doivent remplir leurs engagements. En ce qui concerne la Somalie, le Conseil a déclaré que l’Union africaine soutient les activités de son gouvernement fédéral pendant la période de transition. Il a également demandé à l’ONU de financer la mission de l’Union africaine en Somalie.

Pour sa part, le président de l’Union africaine et président rwandais, Paul Kagamé, a déclaré lors d’une conférence de presse, que l’accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (ALE) figurait à la tête des dossiers examinés. Cinq pays supplémentaires ont signé l’accord, a indiqué Kagame. Il a ajouté que la création d’une zone de libre-échange aurait un grand impact sur la prospérité du continent africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus