Echec de la révision de la constitution: Modeste Kérékou s’en prend à Boni Yayi

L’ancien chef d’état béninois, le président Yayi Boni  est dans le viseur du  ministre Modeste Kérékou. L’activisme politique du leader charismatique des forces cauris pour un Bénin émergent serait le grief que nourrit l’actuel ministre.

Ce dernier reproche à l’ancien président de la République, son activisme politique qui perturbe la gouvernance du régime actuel. En effet, invité dans l’émission “Zone Franche ” de Canal 3 Bénin du Dimanche 15 Juillet 2018, l’ancien ministre de la jeunesse et des sports sous le président Thomas Boni Yayi reproche à son ex mentor d’user de manœuvres politiques pour saboter la gouvernance de l’actuel locataire de la Marina.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: Bénin – référendum : Modeste Kérékou votera « OUI » [/su_heading]

“...Quand on a fini son mandat, qu’on soit président ou ministre et qu’on a quitté la scène, et que d’autres acteurs sont en train de travailler, on ne se donne pas comme objectif de torpiller, de saboter tout ce qu’ils font. Il me semble que c’est ce qu’une certaine classe politique avec son soi disant leader fait.” se désole le fils du général Mathieu Kérékou. Pour lui, le président d’honneur du parti des forces cauris pour un Bénin émergent doit prendre exemple sur ses prédécesseurs ou sur les grands hommes d’Etat du monde qui ont eu à gouverner leur pays mais qui se sont retirés de la scène politique après leur mandat.

“…Ce n’est pas seulement ici au Bénin qu’un président fait 05 ans ou 10 ans et quitte le pouvoir. Si je vais interroger encore l’histoire récent de notre pays, je prendrai l’exemple du feu Mathieu Kérékou, pas parce qu’il est mon feu père. En 1991 quand il a quitté le pouvoir, il s’est pas investi à perturber le pouvoir du Président Soglo. Sa posture et sa réserve ont sûrement fait que les gens sont allés le chercher après, pour venir faire encore 10 ans. Il a passé ensuite la main au Président Boni Yayi. Fidèle à sa ligne, il s’est également imposé le silence, il n’a pas cherché à perturber la gouvernance de son successeur.”, a fait remarquer l’un des plus jeunes ministres du gouvernement Talon.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: Bénin  : Patrice Talon va-t-il vers la méthode Yayi ? [/su_heading]

Mais loin de tous ces modèles, le président Thomas Boni Yayi s’illustre négativement à saboter la gouvernance de son successeur, se désole Modeste Kérékou. “Je remarque que c’est maintenant que le Président Yayi trouve bien de structurer un parti et de s’opposer en opposant, de procéder sur le terrain à un sabotage en règle de toutes les actions du gouvernement du Président Patrice Talon. Est ce que c’est une attitude constructive? Est ce que c’est une attitude digne de quelqu’un qui a exercé une fois le pouvoir?“, s’est-il interrogé.

6 commentaires
  1. Charlemagne BIO dit

    Ce jeune Ministre à travers cette prestation n’a pas fait la fierté de sa classe d’âge. Je lui aurais conseillé de suivre l’exemple de son père qui est loyal et fidèle en amitié et même en politique. Hier ministre de YAYI, aujourd’hui ministre de Talon, M. Modeste KEREKOU devrait être modeste dans son appréciation de son ancien mentor. Monsieur le Ministre vous êtes très mal placé pour dire que dans cet entêtement de la rupture à toucher à la loi fondamentale par tous les moyens les moins consensuels, YAYI BONI serait à la base des problèmes devotre actuel mentor. Si Talon a déclaré être à l’origine du blocage de la révision de la constitution sous YAYI et que ce refus de sa part serait à l’origine de ses problèmes avec son ancien ami, aucune sortie officielle de YAYI n’a pour le moment abordé cette question. Le ton arrogant et hautin sur lequel vous avez engagé la responsabilité de YAYI BONI, frise une crise de personnalité à votre niveau, je dirais autre chose si je ne savais pas que vous êtes issu d’une famille de gens bien éduqués. Le parti FCBE est dirigé aujourd’hui par l’un des rares honorables de ce pays qui, de droit assume pleinement ses prérogatives d’opposant en toute responsabilité. Les allusions faites à YAYI ne sont que des déductions qui ne devraient pas être présentées comme des réalités. Non Monsieur le Ministre, le pouvoir a plus de moyens que l’opposition pour intoxiquer l’opinion publique nationale et internationale.Il en use et en abuse d’ailleurs et vous le savez très bien. Laissez YAYI en paix et faites en sorte que le peuple croit en vous malgré l’adoption de la stratégie de la rage et de la ruse.

  2. Baboum dit

    Le ministre Modeste KEREKOU est de ce qu’on appelle la Jeunesse consciente. Yayi n’a ni la personnalité ni la dignité d’un KEREKOU ou d’un ZINSOU (Émile Derlin). C’est lui faire trop d’honneur que de lui reprocher ses comportements indignes. La faute est au Pouvoir en place qui ne communique pas assez. Et il faut vite remédier à cette lacune qui laisse le champ libre à tous les vils intoxicateurs qui n’ont aucun souci pour le devenir du pays. Ils ne pensent qu’à se venger d’avoir perdu des privilèges.

  3. Arcadius dit

    J’ai honte à la place de ces gens qui ont tout le temps menti et ruiné ce peuple. Il était avant avec yayi et aujourd’hui il est avec talon. Quel exemple nous donne ces gens là?

  4. gbelok dit

    Baboum,

    Pourtant votre Modeste KEREKOU a servi sous ce même YAYI. Ce n’est pas anachronique ça? Ou bien c’est après avoir servi YAYI qu’il s’est rendu compte subitement que ce dernier est mauvais.

    Peut-être en fera-t-il autant après TALON? “Qui a bu boira” dit-on.

    Et il s’en trouve des gens comme vous pour défendre de telles inepties. L’Afrique est vraiment malade de ses fils et des valeurs que ceux-ci portent.

    Vous avez une valeur bien surprenante de la morale.

    Et si Modeste nous parlait un peu des prouesses de son champion: le taux d’exécution du PAG, l’augmentation des taxes tous azimuts, les conflits d’intérêt de son mentor, les nombreux licenciements, les fermetures de certaines entreprises, les dispenses d’impôts des entreprises appartenant au chef de l’Etat, les déguerpissements sauvages et barbares, le musellement de toutes les voies discordantes, le non respect des décisions de justice non favorables au pouvoir en place, etc, etc.

    Voici des sujets sur lesquels on veut bien vous voir gloser aussi monsieur le ministre modes KEREKOU

  5. Michel O.F.BARA dit

    La politique béninoise est devenue une grande lutte.Béninois(es) , soyez prudent.Que le commandement du Feu BEHANZIN ne soit traverser.

  6. Ken dit

    Modeste kerekou n’a t’il pas raison ? Yayi boni n’a qu’à suivre l’exemple de kerekou. Il crois devenir encore président de ce pays ? Même pas dans tes rêves Mr le président. Le Bénin ne connaîtra plus jamais quelqu’un comme toi au pouvoir. Bande d’aigris. Talon va réussir s’il plaît à dieu

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus