gaetane

Cameroun – Vidéo d’Exactions: les Etats-Unis appellent à une enquête approfondie

La récente vidéo montrant des hommes en uniforme militaire exécutant de sang-froid, deux femmes et deux enfants, dont un bébé au Cameroun, a suscité des indignations de par le monde. Les autorités américaines ont exprimé leur « grave préoccupation » au sujet de cette vidéo et ont appelé Yaoundé à mener des investigations approfondie.

« Les États-Unis sont gravement préoccupés par la récente vidéo montrant des hommes en uniforme militaire exécutant deux femmes et deux enfants, dont un nourrisson »,  a écrit le porte-parole Heather Nauert dans une déclaration rendue publique, mardi, sur le site du département d’Etat américain. « Nous appelons le gouvernement du Cameroun à mener une enquête avec minutie et transparence sur les événements montrés sur la vidéo, à en rendre les conclusions publiques et, si des militaires camerounais étaient impliqués dans ces atrocités, à les tenir responsables de leurs actes », a ajouté le texte.

[su_heading size= »17″]A lire aussi: Cameroun : vague d’indignations suite à une vidéo d’exécution de deux femmes et leurs enfants [/su_heading]

Jeudi dernier, Amnesty International a affirmé, dans un rapport, avoir des « preuves crédibles » que les hommes armés exécutant des civils dans une vidéo devenue virale sur la toile mais discréditée par Yaoundé, sont bien « des militaires camerounais ». L’ONG a souligné qu’« une analyse approfondie des armes, des dialogues et des uniformes, associée à des techniques de vérification numérique et à des témoignages recueillis sur le terrain, laisse fortement penser que les auteurs des exécutions sont des militaires camerounais ».

Le gouvernement camerounais, après avoir déclaré qu’une enquête avait été ordonnée par le président de la République pour authentifier cette vidéo, le porte-parole du gouvernement Issa Tchiroma Bakary a lu à la presse une déclaration pour tenter de démontrer le caractère « fake » de cet enregistrement qui circule sur des réseaux sociaux. « A l’examen de cette vidéo, les hommes concernés arborent des uniformes bariolés, pour certains, de type forêt. Alors que le paysage et le relief indiquent clairement qu’on se trouve en zone sahelo-sahélienne », a-t-il martelé. « En pareilles circonstances, il est constant que les tenues de combat utilisées par l’armée camerounaise sont toujours de type sahéliennes. Les armes arborées par les présumés soldats présentés dans la vidéo, ne sont pas celles utilisées par l’armée camerounaise dans cette zone d’opération », a-t-il assuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus