gaetane

Bénin: selon Fred Houénou, les députés du Bmp ont vaincu la fatalité (déclaration)

A ces 62 anges qui veillent sur la république.
Mesdames et messieurs les députés , vous avez vaincu la fatalité !

Quelle énigme, quelle vivante énigme , vous faites pour la démocratie. Vous êtes venus enfin à bout de la bête qui nous gardait prisonnier de cet enfer. Vous avez franchi cette redoutable forteresse qui nous barait la voie du bonheur. Cependant vous voici sujets à toutes les railleries.

Mais est il possible, chers honorables que vous ne fassiez pas détourner les têtes et fermer les yeux dans une sorte d’ éblouissement , quand au milieu des ténèbres qui pèsent encore sur nous , vous ouvrez brusquement la porte rayonnante de l’avenir ? Il est tout simple dans cette heure de nos troubles et de nos déchirements que votre foi en cet avenir radieux rencontre de l’incrédulité. Mais puissiez vous tenter de faire triompher la voix de la démocratie. Que dis je ? la voix de Dieu .

[su_heading size= »17″]A lire aussi: Bénin : Fred Houénou pose les jalons de son retour sur la scène politique [/su_heading]

En effet, la voix de la démocratie ne peut être distincte de la voix de Dieu . Car, comme le disait le vieux solon dans la Grèce antique : « s’il existait un peuple de dieux , il se gouvernerait démocratique, un tel régime ne convient pas aux hommes « . La voix de Dieu aujourd’hui, c’est le référendum. La démocratie n’est pas une fin en soi mais une dynamique , un processus, un ensemble de règles et de principes fondamentaux qui concourent au bien être du citoyen à travers une gestion efficace et efficiente des affaires de la cité.

Voilà pourquoi la question n’est donc pas aujourd’hui de savoir si le Bénin a fait des progrès en deux années sur les plans économique et social. Encore que ceux-ci, lorsqu’ils sont perceptibles, demeurent partiels et géographiquement limités . Ce qui importe à mon avis, c’est plutôt de savoir si le fonctionnement du système politique et institutionnel national, obéit aux règles et principes fondamentaux d’une gestion démocratique.

Mesdames et messieurs, honorables députés, il est révolu le temps où l’obscurantisme politique jetait à terre l’esprit des béninois . Aujourd’hui, ils ne sont plus dupes de rien , il faut faire confiance à leur capacité de jugement et de discernement, pour apprécier par eux-mêmes, tout ce qui se fait et se dit en leur nom .C’est pourquoi, vous devriez aller jusqu’au bout de votre devoir en dotant notre pays d’une loi référendaire débarrassée de tout anachronisme pour permettre à ce peuple trop longtemps dissout dans le silence face aux agissements des  » petits je sais tout  » de s’exprimer.

[su_heading size= »17″]A lire aussi: Fred Houénou : « l’activisme du président Boni Yayi , ça me dérange… » (vidéo) [/su_heading]

Honorables députés, faites votre devoir, pensez à cette jeunesse anxieuse dont le destin est l’enjeu de toutes vos luttes et à ces femmes qui vous observent et qui vous jugent . Soyez assurés qu’une fois guéris, loin de vous reprocher votre courage, ils vous seront reconnaissant de leur avoir montré la voie du salut .
Merci de votre aimable attention.

Fred Adriano Houénou

1 commentaire
  1. omelabo dit

    de quelle fatalité parle celui là? humm!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus