Bénin – reprise d’évaluation diagnostique: un bras de fer gouvernement – syndicats en vue

Conformément à la décision du conseil des ministres du 11 juillet dernier, l’évaluation des enseignants de la maternelle et du primaire en situation de classe sera reprise dans tous les centres de composition le samedi 28 juillet 2018. Une décision qui n’est pas du goût des syndicats qui demandent d’ores et déjà aux enseignants de boycotter cette nouvelle évaluation.

Dans un communiqué rendu public vendredi 20 juillet 2018, la confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB) s’oppose à la reprise de l’évaluation diagnostique des enseignants. «Cette décision du conseil des ministres vient donner raison à la CSTB, à la FéSEN, aux enseignants et à tous ceux-qui s’opposaient à l’organisation du test qui ne permet en rien de diagnostiquer les difficultés que rencontrent les enseignants en vue de programmer le renforcement de leurs capacités’’.

Selon le communiqué, c’est tout simplement un acte de provocation, de banalisation, de chosification et d’acharnement moral contre les enseignants qui viennent de suspendre leur grève après quatre (04) mois sans satisfaction de leurs revendications. C’est pourquoi, la CSTB soutient toutes les réactions des syndicats des enseignants qui protestent contre la reprise du test dont le gouvernement veut prétexter pour dilapider les fonds publics. En plus, elle ne comprend pas pourquoi, les résultats du test ayant connu la participation de 97% des enseignants, n’ont pas été publiés et le gouvernement décide volontier d’annuler ledit test.

Dans la foulée, un groupe d’enseignants a adressé une lettre ouverte au chef de l’Etat l’invitant à surseoir à cette nouvelle évaluation puis à prendre le budget alloué à cet effet pour payer une partie de la dette intérieure.

Arriveront-ils à faire plier le gouvernement ? la question reste suspendue.

1 commentaire
  1. Baboum dit

    Drôles de syndicalistes qui soutiennent l’incapacité et la médiocrité. Ils ont besoin d’être formés et éduqués

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. Accepter En savoir plus