Bénin : Jacques Ayadji fait des remontrances aux responsables d’Ebomaf

La gestion faite par l’entreprise Ebomaf des chantiers qui lui sont confiés ne sont pas du goût du Directeur Général des Infrastructures. A cet effet, une rencontre d’échanges s’est tenue ce lundi 09 juillet 2019 entre les deux parties. Au cours de cette séance qui a très vite donné lieu à un réquisitoire contre les responsables de l’entreprise Ebomaf, Jacques Ayadji a dit ses quatre vérités suivies des instructions fermes.

Tout est partie d’une planche d’essai réalisée par Ebomaf sans avis favorable des autorités compétentes. « Je vous ai dit de ne pas faire ça et vous avez fait .Vous me détruisez la planche ! C’est une instruction ferme », a-t-il déclaré. Pour Jacques Ayadji, cette planche n’a pas sa raison d’être, car la structure de la voie sera changée alors que la planche d’essai réalisée a pris en compte l’ancienne structure. Mieux, les responsables d’Ebomaf sont bel et bien informés de l’ambition de la DGI de changer la structure.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: Affaire Ebomaf – Zinsou : nouveau rebondissement avec des enregistrements audio [/su_heading]

Face à la colère de Jacques Ayadji, Mohamed Arouna, l’ingénieur en génie civile d’Ebomaf s’est confondu en excuse. A l’en croire, il ne s’agit nullement d’un forcing de l’entreprise pour outrepasser les instruction de l’autorité. Il a promis que la planche sera détruite et que l’entreprise va désormais exécuter les travaux selon les nouvelles orientations de la DGI.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus