Amical U20: Bénin 0 –1 Gabon, les Écureuils juniors ont  » pris des cours « de Foot

Le Bénin a perdu le match retour de sa double confrontation amicale contre le Gabon (0-1), ce samedi 07 juillet 2018 à René Pleven. Alain Rodrick Miyogho à la 36e minute a été l’unique buteur côté Gabonais. Des jeunes Panthères difficiles à dompter par les Écureuils juniors en raison de leur discipline tactique et l’excès de technicité dans leur effectif. Les deux équipes lorgnent la Can 2019 au Niger avec pour dernier adversaire le Burkina pour le Gabon et le Ghana pour le Bénin.

Des Gabonais en terre conquise
Les Gabonais ont joué à domicile ce samedi peut-on dire. Ils avaient les meilleurs supporters et ont produit le meilleur Football qui a d’ailleurs mis d’accord tout le public de René Pleven. Lequel ne pouvait s’empêcher d’ovationner par moment la maitrise de jeu (engagement, geste technique, changement de phase et enchainement de passes). Sans pression ni crainte, malgré les occasions côté béninois, les Gabonais ont été maîtres du jeu. Ils ont joué à l’aise, se sont illustrés dans tous les compartiments du jeu. L’avènement de la pluie en seconde période a même été pour eux un élément déclic. Après la défaite 2-3 au Gabon, le Bénin a reçu à domicile des cours de Foot de la part des Panthères juniors du Gabon.

La déception dans le rang des supporters
Au stade René Pleven le samedi, le maigre public n’a pu rien comprendre de la prestation de ses ambassadeurs. « On a méconnu l’équipe. Ce n’est pas celle qu’on a vu contre la Gambie », a lancé un supporter déçu. À l’instar de ce dernier, d’autres nous ont fait part de leur déception. « Une prestation insipide, un jeu sans contenu, on ne peut même pas faire la part entre la défense et le milieu. Les béninois ont évolué dans quel système de jeu même ? », sont là les expressions et interrogations entendues au stade au terme du match. Mais pourquoi on n’a pas tenté de renforcer la défense quand on sait que l’axe ne convainc pas encore après plusieurs matchs. En match aller – retour contre le Gabon, le Bénin a encaissé 4 buts et en a marqué 2. Alors qu’on aura le même système de jeu avec et une attaque plus piquante contre le Ghana, les entraîneurs ont intérêt à s’y atteler.

Les béninois doivent savoir raison garder
Lorsque vous êtes dans un pays sans championnat régulier, doit-on être très rigoureux vis-à-vis des jeunes joueurs ? Les jeunes pour la plupart n’ont pas eu droit à des matchs de niveau après la Qualif contre la Gambie. Les encadreurs selon nos informations ont continué à faire le travail. Lequel n’ont pas été peut-être suffisant. Après cette affiche d’essai contre le Gabon, Valère Houandinou et ses adjoints savent qu’ils doivent travailler la défense et le milieu de terrain.

On peut tout de même retenir le geste Zlathanesque de Tidjani Cissé rentré en seconde période, les tentatives de Akinyola Samson et les actions offensives non achevées de Charbel Gomez. Sans oublier les dribbles de Bio Odo Tchabi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus