Sirène de la honte : seul le peuple est souverain

Le peuple est permanent, se reconstitue, s’étoffe mais ne passe et disparaît jamais. Seul le peuple a l’onction souveraine de déléguer quelques pouvoirs à quelques uns pour organiser le bien VIVRE ENSEMBLE.

Déléguer, ce n’est pas abandonner le pouvoir dans les mains de quelques avides de pouvoirs. Tout délégué est comme un locataire de maison, un passager dans un bus qui doit descendre à un moment donné. Si le délégué tente de prendre avec force le pouvoir souverain parce que le peuple lui confie des corps spéciaux pour le protéger et le défendre, le peuple sait alors utiliser sa conscience et sa mobilisation pour combattre toute dictature qu’elle soit maligne ou sanguinaire.

Aucun dictateur ne peut emprisonner tout un peuple, le peuple peut tenir en respect tout dictateur quelle que soit sa capacité de destruction des vies humaines ou sa capacité à corrompre certains avides d’argent et d’honneur sans honnêteté. Ils sont nombreux ces cupides sans foi ni loi ni scrupule.

Hélas! Les dictateurs ont l’allure d’être des hommes forts et heureux, mais c’est totalement faux. Ils sont très malheureux et traînent de sérieux déséquilibres émotionnels et hormonaux. Ils ont une apparence très trompeuse et ils adorent trop facilement le mot COMPLOT pour donner l’impression que quelqu’un veut de leur éphémère pouvoir. C’est leur bain de peur qui leur fait voir le danger dans tous les sens.

Les DICTATEURS sont gardés par une horde de soldats alors que les DÉMOCRATES sont protégés et défendus par leur peuple. Voilà comment reconnaître les deux espèces de pouvoirs. Un dictateur peut s’attaquer à des individus, massacrer des groupes mais le dictateur n’échappera jamais à la sentence du peuple et c’est pourquoi certains finissent par fuir leur pays pour aller souffrir et mourir en exil. Les âmes souffrantes du peuple ne laissent aucun dictateur en paix.

La citoyenneté étant le plus important des systèmes d’endettement mutuel, une autorité qui n’est pas redevable envers le peuple ne peut s’attendre à un quelconque respect de la part de ce peuple. L’autorité s’évapore quand celui qui doit l’incarner se transforme en un tortionnaire psychologique et physique du peuple. L’autoritarisme étant le signe avant-coureur de l’extrémisme institutionnel et émotionnel encore appelé DICTATURE, chaque citoyen doit acquérir son AUTORITOMETRE ou DICTATUROMETRE pour mesurer en permanence la manière dont chaque autorité exerce le pouvoir d’Etat dans la légalité ou par l’abus, le pouvoir lui étant délégué et non donné.

Merci de prendre conscience que le peuple existe en dehors des urnes et le citoyen est le vrai gardien du temple de la paix qui ne doit jamais désarmer et désespérer.

Dr Ir Simon Narcisse Tomety

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. Accepter En savoir plus