Nigéria : un pétrolier explose sur le pont de Lagos Otedola, plusieurs morts (Vidéo choc)

Jeudi, à Lagos, un pétrolier de 33 000 litres a explosé sur le pont Otedola le long de l’autoroute Lagos-Ibadan, tuant de nombreuses personnes et rasant 67 véhicules. Des vidéos amateurs ont montré l’ampleur  de la catastrophe.

Il a été conclu que la tragédie s’est produite vers 18h05, après que le pétrolier chargé de carburant, qui se dirigeait vers l’intérieur de Berger, ait eu une panne de frein. Pendant que le conducteur essayait de contrôler le camion-citerne, il aurait percuté l’un des véhicules et aurait explosé. Un témoin oculaire, Maria Oje, a décrit sa fuite comme l’œuvre de Dieu. Elle a raconté, en larmes, comment elle a vu la tentative ratée de certains automobilistes de courir pour se mettre en sécurité.

“L’un d’entre eux, qui était en feu, est tombé, car il ne pouvait plus courir, personne ne pouvait les sauver car tout le monde courait aussi pour sa vie”, a-t-elle affirmé.

Certains automobilistes ont abandonné leurs véhicules et ont fui dans des directions différentes. Les membres des familles étaient censés rechercher leurs proches, après s’être échappés. Parmi eux se trouvait une femme, qui a été aperçue en train de pleurer à la recherche de ses jumelles, rapportent les médias locaux.

Les pompiers arrivés sur les lieux, se sont battus contre les flammes sur plusieurs heures pour tenter de les contenir. Les personnes présentes sur les lieux comprenaient la police, l’agence de gestion des urgences de l’État de Lagos, LASEMA; Service d’incendie de l’État de Lagos; le service d’ambulance de l’État; Lagos State Traffic Management Authority, entre autres.

Les véhicules ont été arrêtés des deux côtés de la route, à mesure que l’opération de sauvetage se poursuivait. Cela a provoqué un embouteillage de la circulation, qui s’étendait jusqu’au troisième pont de la partie continentale. Les efforts déployés par ces médias pour atteindre les porte-parole de LASEMA et de Fire Service ont échoué. Cependant, le porte-parole de la police de l’État de Lagos, le surintendant principal Chike Oti, qui a répondu à un appel à son téléphone, a déclaré: “67 voitures ont été touchées et 10 corps calcinés de victimes ont été récupérés. Il a profité pour compatir à la douleur de ses compatriotes.

“Le commissaire de police, le commandement de la police de l’Etat de Lagos, compatit avec les familles des personnes touchées et leur adresse ses sincères condoléances…Il a averti tous les conducteurs de pétroliers de mettre en place des mesures de sécurité.”

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.