gaetane

Le Rwanda ordonne la fermeture de milliers d’églises et autre lieux de culte

Des milliers d’églises ont dû fermer leurs portes au Rwanda. Kigali veut remettre de l’ordre dans les institutions religieuses du pays. Cette mesure vise surtout les petites églises pentecôtistes qui pullulent de partout dans le pays et dont les « pasteurs » n’en sont pas vraiment un pour la plupart.

Jean Bosco, fondateur des églises de Patmos s’interroge : »Pourquoi n’ont-ils pas fait la même chose avec les bars et les boites de nuit ? Ils disent que pour construire une nouvelle église, il faut un demi-hectare de terrain. Comment peut-on faire dans un pays comme le Rwanda où on manque de terres ? »

Les églises n’ont pas été les seules concernées. Des dizaines de mosquées ont également dû se soumettre au contrôle du gouvernement. Selon Shaswari Nshimiyimana, vice-mufti de l’association islamique du Rwanda : « Il est préférable que nos autorités réfléchissent pour nous aider à utiliser notre mosquée, sans poser des conditions très dures ».

On sait également qu’au Rwanda, des pasteurs ont été arrêtés pour opposition et obstruction à la fermeture de 700 églises.  Une nouvelle loi devrait être adoptée dans l’année. Elle oblige les prédicateurs à suivre des cours de théologie, pour protéger les Rwandais des faux prophètes. Ce phénomène de lieu de culte et d’institution religieuse est en plein essor en Afrique où il y a presqu’autant de pasteurs, de gourous ou de guides spirituels que de citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus