Cameroun : un adjudant de l’armée régulière tué dans un « guet-apens »

Au Cameroun, dans la région anglophone du Nord-Ouest près de Furu-Awa, un soldat est mort suite à une agression samedi, a rapporté  l’AFP. Il s’agit selon des sources régionales, d’un adjudant de l’armée régulière qui a été attaquée alors qu’il était en patrouille avec un autre militaire qui n’a pas été touché.

Selon les mêmes sources, cette attaque est un « guet-apens » sans toutefois donner des précisions sur les motivations des agresseurs. Depuis l’année dernière, la tension s’est exacerbée dans les régions anglophones du Cameroun où des combats sont notés entre les groupes séparatistes et l’armée, rapporte BBC.

Les combats et attaques issus de cette tension permanente ont fait au moins 163 morts (120 civils et 43 membres des forces de défense et de sécurité) depuis fin 2016, selon le groupe de réflexion « International Crisis Group » (ICG). Plus de 160.000 réfugiés ont été enregistrés par l’ONU dont 34.000 ont trouvé refuge au Nigéria voisin, selon l’agence nigériane de gestion des urgences (Sema).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus