Cameroun – Crise anglophone: Amnesty International dénonce « des homicides aveugles »

Les régions anglophones du Cameroun sont confrontées à de graves violences liées à une crise sociopolitique depuis plus d’un an. Une escalade de violence que l’organisation non-gouvernementale, Amnesty International, a dénoncée.

« Une tournure tragique. Violence et atteintes aux droits humains dans les régions anglophones du Cameroun », c’est le titre du rapport d’Amnesty qui s’en prend directement aux forces de sécurité camerounaises et dénonce ce qu’elle appelle une « escalade de la violence caractérisée par des homicides aveugles et des déplacements de grande ampleur… les forces de sécurité ont tué aveuglément, arrêté et torturé des personnes lors d’opérations qui ont fait des milliers de déplacés. »

Toutefois, l’ONG ne s’en est pas pris qu’aux forces de sécurités car le rapport indique que « séparatistes armés, ils ont tué au moins 44 membres des forces de sécurité dans des attaques à des postes de contrôle, dans la rue ou sur leur lieu d’affectation, entre février 2017 et mai 2018, incendié au moins 42 écoles (sur la même période) et mené des attaques destinées à terroriser la population. »

Selon le site Afrique 7, depuis plus d’un an, les deux régions anglophones du Cameroun, traversent une crise sociopolitique. Un consortium de syndicats anglophones dissout, exigeait l’indépendance de leurs régions et le départ du président Paul Biya au pouvoir depuis 36 ans. Le consortium dénonçait également la marginalisation de la minorité anglophone (environ 20 % des 24 millions d’habitants) par rapport à la majorité francophone.

Axées au départ (octobre 2016) sur des aspects corporatistes, les revendications des avocats et enseignants anglophones se sont par la suite transformées en une crise sociopolitique, en raison des répressions des forces de l’ordre. La situation s’est dégradée avec l’interpellation au Nigeria de 47 séparatistes, dont Sisiku Ayuk Tabe (leader) et leur extradition au Cameroun.

Les combats entre les forces de défense et de sécurités camerounaises et des hommes armés se réclamant des « forces de restauration de l’Ambazonie », un Etat imaginaire, sont devenus fréquents. Amnesty international invite les autorités à « amener les membres des forces de sécurité et les séparatistes armés qui auraient commis des infractions à répondre de leurs actes, tout en mettant fin au « recours excessif, illégal et inutile à la force et veiller à ce que la population soit protégée. »

20 aout 2018 - 26 aout 2018

  • mai 28, 2018 - jun 03, 2018
  • jun 04, 2018 - jun 10, 2018
  • jun 11, 2018 - jun 17, 2018
  • jun 18, 2018 - jun 24, 2018
  • jun 25, 2018 - jui 01, 2018
  • jui 02, 2018 - jui 08, 2018
  • jui 09, 2018 - jui 15, 2018
  • jui 16, 2018 - jui 22, 2018
  • jui 23, 2018 - jui 29, 2018
  • jui 30, 2018 - aou 05, 2018
  • aou 06, 2018 - aou 12, 2018
  • aou 13, 2018 - aou 19, 2018
  • aou 20, 2018 - aou 26, 2018
  • aou 27, 2018 - sep 02, 2018
  • sep 03, 2018 - sep 09, 2018
  • sep 10, 2018 - sep 16, 2018
  • sep 17, 2018 - sep 23, 2018
  • sep 24, 2018 - sep 30, 2018
  • oct 01, 2018 - oct 07, 2018
  • oct 08, 2018 - oct 14, 2018
  • oct 15, 2018 - oct 21, 2018
  • oct 22, 2018 - oct 28, 2018
  • oct 29, 2018 - nov 04, 2018
  • nov 05, 2018 - nov 11, 2018
  • nov 12, 2018 - nov 18, 2018
lun20
mar21
mer22
jeu23
ven24
sam25
dim26

23aou9 h 00 min23sep18 h 00 minBénin : les jeux téracom, 9è édition

07aou(aou 7)18 h 00 min21(aou 21)22 h 00 minBénin: printemps marial avec les enfants de Padre Pio

14jui(jui 14)9 h 00 min22sep(sep 22)16 h 00 minBénin : Lancez votre carrière dans les aéroports en devenant agent de voyage

01jui(jui 1)0 h 00 min31aou(aou 31)0 h 00 minBénin : le concours des voix espoirs

01jui(jui 1)0 h 00 min22aou(aou 22)17 h 30 minBénin: Devenez traducteur Anglais - Français avec le CeRFLaT

01jun(jun 1)0 h 00 min31aou(aou 31)0 h 00 minBénin : Concours Fondation GNIDEHOUE

30mai(mai 30)0 h 00 min15sep(sep 15)0 h 00 minBénin - 7ème édition du FESDOB : un appel à courts ou longs métrages documentaires lancé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X