Bénin : Parfaite, dieu de Banamè s’attaque à nouveau au Vatican et hausse le ton

La guéguerre entre l’église catholique basée à Rôme et celle hérigée à Banamè par Parfaite Daagbo n’est pas encore à sa fin. C’est ce qu’il convient de retenir des dernières déclarations du dieu de Banamè qui s’est publiquement attaquée au Vatican.

C’est au cours d’une mission d’évangélisation avec ses fidèles de Glo ce dimanche 10 juin 2018 qu’elle est revenue sur les débuts de la mésentente entre son église et celle du Vatican. A l’en croire, la provocation serait venue du camps d’en face et il a fallu qu’elle apporte une réplique à la taille de la provocation pour que son église puisse exister.

Malgré cette issue qu’elle qualifie de victoire pour elle et ses fidèles, Parfaite n’entend pas s’arrêter là. Elle relance à nouveau les attaques en direction de l’église catholique. Selon les déclarations faites face à ses fidèles, Parfaite, dieu de Banamè promet détruire Rome, siège mondial de l’église catholique. « Je démonterai Rome pièce par pièce », a-t-elle déclaré sous les louanges de ses fidèles.

Patrice Talon toujours fils de Banamè

La visite effectuée par le Président de la République Patrice Talon au Saint Siège le  vendredi 18 Mai 2018, est loin d’être un déplacement diplomatique. C’est aussi l’une des révélations que Parfaite Daagbo, dieu de Banamè, a faite à ses fidèles ce dimanche 10 juin 2018. Contrairement à ce qui a été dit dans l’opinion publique au lendemain de cette visite au Vatican, Patrice Talon n’a pas tourné dos à Banamè. Parfaite et ses fidèles en sont convaincus. C’est d’ailleurs pourquoi ils ne lui en veulent pas, au contraire Parfaite Daagbo s’en félicite.

Selon Parfaite, Patrice Talon n’a pas été invité par le Pape François. Celui qu’elle appelle affectueusement son fils aurait effectué cette visite de plein gré. “Il n’a pas été invité. Il est allé de son propre chef, mais c’est quelqu’un qui l’a envoyé. Il était en mission”, a-t-elle déclaré avec fierté. Ainsi, sans être claire et explicite, elle a fait constater dans ses déclarations qu’elle aurait été l’instigatrice de cette rencontre entre le Pape et le Président Patrice Talon.

Pour rappel, Parfaite Daagbo, dieu de Banamè a été l’un des sujets débattus lors de la rencontre entre le Souverain Pontife et le président Patrice Talon. Selon une publication de “Jeune Afrique”, le saint siège aurait confié au président Talon, un rapport d’enquête sur la dite église; un rapport qui contiendrait des éléments sur le danger que représente cette « secte » pour la population. Au cours des échanges entre les deux personnalités, le Pape François a souhaité que son hôte puisse gérer cette situation avec lucidité et sagesse.

[add_eventon_wv show_et_ft_img="yes" ux_val="4" event_order="DESC" ]

5 commentaires
  1. Kekenon dit

    Cette brave femme rêve les yeux ouverts. Arretez de diffuser ses delires. Le Vatican est une énorme machine à la puissance financière et diplomatique enormes. Banamé va détruire ça? Le ridicule ne rue pas au bénin.

    1. Victorien dit

      Brave, elle ne l’est même pas. C’est le PR qui n’a pas le courage de lui faire une mise au point publique pour la confondre. Quand Yayi Boni l’avait appelée pour lui dire ses 4 vérités, est-ce qu’elle pouvait broncher. Elle a attendu le départ de Yayi pour le traiter de soulard et ça se dit dieu. Bien sûr, petit dieu spécifique à un petit groupe.

  2. Victorien dit

    Brave, elle ne l’est même pas. C’est le PR qui n’a pas le courage de lui faire une mise au point publique pour la confondre. Quand Yayi Boni l’avait appelée pour lui dire ses 4 vérités, est-ce qu’elle pouvait broncher. Elle a attendu le départ de Yayi pour le traiter de soulard et ça se dit dieu. Bien sûr, petit dieu spécifique à un petit groupe.

  3. Saint Antoine de Padoue dit

    “Je démonterai Rome pièce par pièce”. Djèli Djèli nou Daagbo. Dieu a pris chair au Bénin pour récupérer son Église dans les mains de la mafia romaine.

  4. L'amoureux de l'amour dit

    Oh! Quel hideux blasphème ! L’Eglise catholique romaine est bimillénaire et n’est détruite. Seigneur Jésus fils de Marie, pardonne à Vicentia alias parfaite ses blasphèmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus