Zimbabwe : la date des premières élections post-Mugabe est fixée

Le président zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, a annoncé que les élections se tiendraient le 30 juillet, le premier sans Robert Mugabe, l’ancien dirigeant de longue date, sur le bulletin de vote. Mnangagwa est devenu président en novembre après une intervention de l’armée pour enlevée Mugabe.

“La commission électorale du Zimbabwe est priée de fixer au lundi 30 juillet l’élection du président, de l’élection des membres de la chambre de l’assemblée et de l’élection des conseillers”,a indiqué M. Mnangagwa.

Son principal opposant sera Nelson Chamisa, 40 ans, leader du Mouvement pour le changement démocratique (opposition), qui a perdu son pilier, Morgan Tsvangirai, plus tôt cette année. Jusqu’à présent, les partis d’opposition ont fait campagne sans les menaces de violence et d’arrestation. Plus de cinq millions des 13 millions d’habitants du Zimbabwe se sont inscrits pour voter.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: Le Zimbabwe demande à rejoindre le Commonwealth [/su_heading]

Un second tour aura lieu le 8 septembre si aucun des candidats à la présidence ne remporte une majorité absolue, selon une proclamation de Mnangagwa. Connu sous le surnom de Crocodile, Mnangagwa était un allié de longue date de Mugabe avant que celui-ci ne le saccage.

Mugabe a été largement accusé de réprimer violemment l’opposition et de truquer les élections au cours de ses plus de trois décennies au pouvoir. Mnangagwa a promis que les observateurs électoraux internationaux seront autorisés à revenir au Zimbabwe et que le vote sera libre et juste.

L’Union européenne a signé un accord en début de semaine avec le Zimbabwe en vue du déploiement d’observateurs électoraux dans tout le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.