Politique

Scandale du siège du parlement: «il fallait s’y attendre…», selon François Abiola

Dans une interview accordée à Afrik Chrono Tv, l’ancien vice-premier ministre François Abiola s’est prononcé sur les sujets brûlants de l’heure.

Il s’agit, entre autres, du dossier relatif à la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale et des affaires Métongnon et  Atao. Nous vous livrons ici quelques extraits de ces propos sur ces grands sujets.

Quelques extraits des propos du Prof François Abiola

«…Par rapport au dossier de Laurent Métongnon et de l’honorable Atao, il y a beaucoup de choses que nous avons lues. C’est vrai que ça fait mal à ceux qui sont concernés de dire qu’on reporte, puisque la personne doit retourner en prison. Nous sommes tous pressés que ça finisse mais faisons confiance aux personnes qui incarnent la justice dans notre pays.

Quant au grand dossier qui fait couler beaucoup d’encres et de salives, celui de la construction du siège de l’Assemblée nationale, il fallait s’y attendre qu’à un moment donné, on doit pouvoir prendre les taureaux par les cornes pour pouvoir séparer le bon grain de l’ivraie. On peut déjà constater que c’est la faute des béninois, que ce soit les dirigeants, que ce soit les cadres mais surtout les cadres. Il y a une intervention qui m’a tellement ému, c’est qu’un député disait, les cadres qui ont conseillé les Ministres  qui étaient en charge de ce dossier, c’est peut être les mêmes cadres qui sont encore là au niveau du Ministère du cadre de vie. Ça veut dire qu’il faut que nos cadres puissent travailler avec plus d’éthique, plus de professionnalisme parce que l’homme politique va toujours faire la pression.

Mais il arrive aux cadres de dire à des moments donnés la limite à ne pas franchir. C’est la leçon que je retiens dans cette affaire. A chacun son travail, à chaque pays aussi ses citoyens. A chacun de savoir que lorsqu’il est à un poste et qu’on lui a confié un travail, il doit pouvoir bien le faire.  C’est en cela que ce dossier de l’Assemblée nationale nous interpelle tous. Nous avons besoin d’interroger notre fort-intérieur pour savoir les meilleurs actes que nous pouvons poser pour le développement de notre pays et la cohésion nationale».

Transcription: BENIN WEB TV

A Lire Aussi

Bénin: « Il n’y a aucune menace sur la sécurité du pays » selon Lazare Sèhouéto

Bénin – Législatives 2019: ce qui se passera dans la 11ème circonscription électorale

Parfait FOLLY

Bénin: après sa libération, Prince Sonon Aligbonon donne les raisons de son interpellation

Bénin – supposé recrutement de « mercenaires » : les clarifications du parti Fcbe

Benn Michodigni

Bénin – Impasse électorale: Candide Azannaï au domicile de Boni Yayi

Bénin: Dr Véronique Tognifodé de l’Union Progressiste ratisse large à Cotonou

Angèle M. ADANLE

4 commentaires

COMLANVI Gauthier 10 mai 2018 at 23 h 29 min

De n’importe quoi.
Qu’est-ce qui concerne le citoyen lambda dans vos détournements si ce ne sont que les répressions qu’ils attendent de la justice !?
Si la répression devenait effective et totale, quels fonctionnaires allaient se plaire à être complices des forfaitures des délinquants dits Ministres directeurs et autres???
Monsieur ABIOLA n’est pas saint dans cette affaire. Nous avons assez des leçons de morale qui n’ont fait de résultats nulle part au monde. Seuls l’application des Lois et dew sanctions produisent des résultats qui donnent de l’espoir et de la prospérité à tous.
VOUS ÊTES LES VRAIS GAY’MEN DE LA RÉPUBLIQUE!!! DES BRAQUEURS BARBARES SANS SCRUPULES !!!
UN JOUR VIENDRA…!!! ET NULLE PART, AUCUN DE VOUS NE SERA EN SÉCURITÉ : VOUS SEREZ POURCHASSÉS PAR LA JEUNESSE JUSQUE DANS LES TERMITIERES.
CE SERA UNE RÉVOLUTION SPONTANÉE. RIEN NE LAISSERA LA PRÉSAGER

Répondre
COMLANVI Gauthier 10 mai 2018 at 23 h 31 min

De n’importe quoi.
Qu’est-ce qui concerne le citoyen lambda dans vos détournements si ce ne sont que les répressions qu’ils attendent de la justice !?
Si la répression devenait effective et totale, quels fonctionnaires allaient se plaire à être complices des forfaitures des délinquants dits Ministres directeurs et autres???
Monsieur ABIOLA n’est pas saint dans cette affaire. Nous avons assez des leçons de morale qui n’ont fait de résultats nulle part au monde. Seuls l’application des Lois et des sanctions produisent des résultats qui donnent de l’espoir et de la prospérité à tous.
VOUS ÊTES LES VRAIS GAY’MEN DE LA RÉPUBLIQUE!!! DES BRAQUEURS BARBARES SANS SCRUPULES !!!
UN JOUR VIENDRA…!!! ET NULLE PART, AUCUN DE VOUS NE SERA EN SÉCURITÉ : VOUS SEREZ POURCHASSÉS PAR LA JEUNESSE JUSQUE DANS LES TERMITIERES.
CE SERA UNE RÉVOLUTION SPONTANÉE. RIEN NE LAISSERA LA PRÉSAGER

Répondre
Tonangnon 11 mai 2018 at 11 h 07 min

C’est facile d’incriminer les cadres pour les gâchis du politicien corrompu. Et pourquoi lui abiola ne demissionnait pas lorsque Yayi faisait ces scandals? C’est les cadres qui ont scaucissonne le marché de l’assemblée et attribué à des amis et courtisans y compris le restaurateur du quartier devevu entrepreneur btp?

Répondre
Abiodun 22 mai 2018 at 21 h 01 min

Que retenir finalement? Heureux celui qui se portera volontaires pour nous le dire. Nous retenons toutefois une reconnaissance de sa responsabilité. Faut-il sévir maintenant? Éluder cette question nous laisse sur notre faim.

Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus