gaetane

Report sine die des négociations : le cstb dénonce le comportement du gouvernement

La confédération syndicale des travailleurs du Bénin (cstb) s’indigne à travers une déclaration sur le report sine die par le gouvernement de la séance de négociation. Il trouve dans ce report le peu d’intérêt que manifeste le gouvernement à l’endroit des populations. Lire ci-dessous  l’intégralité de la déclaration du cstb.

DÉCLARATION DE LA CSTB SUR LE REPORT SINE DIE DES NÉGOCIATIONS CONFEDERATIONS SYNDICALES/GOUVERNEMENT:

Avec la poursuite de la grève par les travailleurs notamment les magistrats, les travailleurs de la santé, les enseignants et les étudiants, le gouvernement a été obligé de convoquer sur demande des secrétaires généraux des trois centrales en lutte, les membres de la Commission Nationale de Concertation et de Négociations Collectives Confédérations/Gouvernement pour la poursuite des négociations pour le Jeudi 03 mai 2018.

Tous les travailleurs en lutte, les élèves, les étudiants, les parents d’élèves, les usagers des hôpitaux et centres de santé publics et des tribunaux, tout le peuple béninois , s’attendaient à ce que la rencontre du Jeudi 03 mai 2018 soit une rencontre de sortie de crise où le gouvernement devait poser un acte salvateur pour soulager les travailleurs et tout le peuple en détresse.

Mais patatras, le gouvernement vient de reporter aujourd’hui même, la veille, cette rencontre de tous les espoirs du 03 mai 2018 à une date ultérieure. Son report à provoqué des sentiments de colère, de désespoir dans tous les cœurs.
Cela vient montrer une fois encore que notre pays est dirigé par des criminels.
Je pèse bien mes mots, car la santé des citoyens, l’éducation de la jeunesse et son avenir, le sort des justiciables, ne préoccupent pas le Président et son gouvernement. Ce qui les préoccupe, c’est l’accaparement de tous les biens du pays par le chef de l’Etat et sa compagnie. Sinon, comment comprendre qu’un gouvernement réaménage un calendrier scolaire en ignorant les enseignants qui sont toujours en grève ?

Comment peut-on programmer le rattrapage des cours en deux mois alors que les enseignants ont observé plus de trois mois, voire quatre mois de grève pour d’autres, sans satisfaction des revendications ? On veut tout simplement sacrifier la jeunesse.
Dans tous les cas, les travailleurs ont découvert à travers cette grève, la nature réelle des gouvernants qui dirigent le Bénin.

J’espère qu’ils sauront apprécier la mesure de la situation et prendre des dispositions au cours des prochaines assemblées générales pour que les acquis organisationnels obtenus au cours de cette grève soient préservés pour la poursuite de la lutte sous diverses formes, en vue de la satisfaction continue de nos revendications et pour la sauvegarde de la démocratie sans oublier la sortie de l’école et de la santé de la ruine actuelle.

La CSTB félicite une fois encore les travailleurs pour avoir assumé leur souveraineté par rapport à leurs responsables au sommet et leur dit bravo! pour avoir tenu bon jusque là malgré toutes les pressions qu’ils ont subies de toutes parts.

Fait à Cotonou, le 02 mai 2018

Le Secrétaire Général Confédéral

Nagnini KASSA MAMPO

2 commentaires
  1. MoïseChristo Bible Tora dit

    Noir Juif. Noir Chrétien. Noir Judaïsme. Noir Christianisme

  2. Adamon dit

    Vraiment avec tout ça qui ausera encore de voter Talon .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus