RDC : libération des touristes britanniques enlevés dans le parc des Virunga

Vendredi dernier, des touristes britanniques avaient été enlevés dans le parc des Virunga, dans l’est de la RDC par des hommes armés. Dimanche, les autorités congolaises ont annoncé que les otages ont été libérés par leurs ravisseurs et sont désormais libres de leurs mouvements.

“Je rends hommage aux autorités de la RDC et à l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) pour leur aide”, a déclaré dans un communiqué publié dimanche le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, évoquant un incident “traumatisant” pour les deux touristes.

Le directeur du parc où a eu lieu l’incident, Emmanuel Demeronde, a confirmé l’effectivité de la libération des touristes aux journalistes du site d’information Anadolu qui ont réussi à le joindre.

“Nous tenons à remercier notre équipe courageuse pour avoir résolu rapidement cet incident et le retour en toute sécurité des deux ressortissants britanniques”, a déclaré pour sa part Cosmas Wilungula, directeur général de l’ICCN.

Toutefois, jusqu’à présent, aucune information sur l’identité et le mobile des ravisseurs n’a été avancée et on ne connait pas non plus les circonstances de la libération des touristes par ces derniers. La libération des deux touristes survient au lendemain du déploiement samedi d’un contingent de l’armée congolaise qui s’est joint aux gardes parcs pour participer aux opérations de “recherche”, de “traque” et de “fouilles systématiques”.

Lors de l’embuscade au cours de laquelle les deux touristes ont été enlevés, une éco garde de 25 ans a été tuée par les ravisseurs. Cette attaque succède à celle perpétrée le 9 avril dernier, faisant six morts dont cinq gardes et leur chauffeur. Les auteurs de cette attaque n’ont toujours pas été identifiés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.