gaetane

Pasteur Alokpo: « les ralliements qu’on note au profit de la Rupture ne s’expliquent pas »

« On a rien vu en deux ans de gouvernance » sous le régime du président Patrice Talon. Tel est le bilan du gouvernement de la rupture, présenté par le pasteur Michel Alokpo. En effet, dans une interview accordée à un organe de la place sur les deux ans du régime Talon, l’ancien conseiller technique de Boni Yayi à la sécurité intérieure peint un bilan qui présente un tableau où le Bénin est gouverné pour des riches contre les pauvres.

Sur le plan politique, le pasteur Michel Alokpo préconise des réformes encore plus profondes pour donner du contenu aux concepts de rupture et de « nouveau départ ». Pour l’ancien conseiller technique à la sécurité intérieure de Boni Yayi, les ralliements de la classe politique au pouvoir en place se font sans éthique.

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Opinion: «Rupture, Vocation et Passion, Sodome et Gomorrhe»[/su_heading]

« …Les ralliements qu’on note au profit de la rupture ne s’expliquent pas. Il y a peu d’éthique et moins de convictions politiques au sein de la classe politique au Bénin. Il faut une réforme de qualité au sein de la classe politique sinon les concepts de Rupture et de Nouveau départ deviendraient des vains mots« ,  a fait remarquer le pasteur Alokpo. A l’en croire, les deux ans de la gouvernance actuelle ne donnent pas espoir au peuple qui est davantage appauvri par les réformes du chantre du « nouveau départ ». Il estime néanmoins que l’espoir peut naître en 2019 si le peuple parvenait à renouveler la classe politique au moins à 70%.

[su_heading size= »17″]A lire aussi :« La Rupture, le Nouveau Départ, le Bénin Révélé ; c’est fini » [/su_heading]

« …Pour moi, les échéances électorales de 2019 doivent être celles du vrai nouveau départ. Il faut que la classe politique soit renouvelée à 70% par de nouveaux hommes politiques qui vont reconstruire le Bénin de demain. Sinon, les mêmes causes produiront les mêmes effets. Nous avons reproché au Gouvernement passé le manque d’éthique et de morale dans la gestion du pouvoir. Aujourd’hui, rien n’a encore changé. C’est seulement les hommes qui ont changé. » conclut t-il .

2 commentaires
  1. Le lecteur exaspéré dit

    OOOh toi ferme ta bouche c’est ce que Jésus t’a appris? Vendeur du Christ qui fait encore la politique. Va lire Mathieu6v24. Indiscipliné là. Si tu veux pas voir tu ne verras rien dans les deux ans de gouvernance Talon. Moi j’ai vu. Les Politiciens Maudits. Degage. !!!

  2. THOMAS dit

    C’EST TOI QUI DOIT DÉGAGER ! PAUVRE KLEBE ! PAUVRE GRIOT ! PAUVRE PARATCHIK A LA TETE VIDE !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus